Ledjely.com
Accueil » Transition : le colonel Mamadi Doumbouya met en garde contre le glissement du chronogramme
A la uneActualitésGuinéePolitique

Transition : le colonel Mamadi Doumbouya met en garde contre le glissement du chronogramme

Le président de la Transition redoute des manœuvres de certains de ses collaborateurs tendant à proroger indéfiniment la durée de la Transition ? En tout cas, lui aussi, semble particulièrement se soucier du respect du délai imparti pour le retour à l’ordre constitutionnel. Au point qu’il exige de ses collaborateurs un compte-rendu hebdomadaire du processus de mise en œuvre des actions planifiées. Parce qu’à ses yeux, il n’est pas question qu’on aille au-delà des 24 mois conclus avec la CEDEAO. Pas un jour de plus, aurait insisté le colonel Doumbouya.

Pour qui connait la capacité de nuisance que l’entourage peut avoir sur un chef dans notre société, il y a de quoi se féliciter des nouvelles dispositions dont le colonel Mamadi Doumbouya entend s’entourer pour s’assurer que le pacte conclu avec la CEDEAO sera honoré. Le première de ces dispositions étant de signifier clairement qu’il n’est pas question pour lui de faire un jour de plus à la tête du pays, au-delà des 24 mois. « Il a donné sa parole au peuple de Guinée et il ne reviendra pas là-dessus. Il a été clair, pour lui, s’il y a un jour de plus c’est quelqu’un d’autre qui devra la conduire », a ainsi rapporté ce jeudi le porte-parole du gouvernement.

Et pour s’assurer de faire respecter ses engagements vis-à-vis des Guinéens et de la communauté internationale, il exige du directeur de cabinet de la présidence, du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation ainsi que de la ministre du Plan et de la Coopération internationale, un rapport hebdomadaire sur le processus de mise en œuvre du chronogramme.

Enfin, dans la soirée d’hier soir, le président de la Transition a rendu public un décret créant, fixant les attributions et définissant la composition du Comité de suivi-évaluation du chronogramme de la Transition. Un décret qui à priori participe également des dispositions d’encadrement de la mise en œuvre du même chronogramme. Sauf que sa publication est perçue comme une confusion. Parce qu’il y avait déjà eu un autre décret instituant un autre comité de suivi de la mise en œuvre des recommandations du dialogue politique inter-guinéen. Quelle différence y a-t-il entre suivre la mise en œuvre du chronogramme et suivre celle des recommandations du dialogue politique ? Il est vrai que ce n’est pas si clair.

Ledjely.com

Articles Similaires

Comment la Guinée lutte contre une nouvelle épidémie de poliomyélite ?

LEDJELY.COM

Tchad : l’opposition promet de poursuivre l’œuvre de Yaya Dillo

LEDJELY.COM

Monnaie guinéenne : le parcours depuis l’indépendance

LEDJELY.COM

Médias Awards : les organisateurs annoncent le report de l’édition 4

LEDJELY.COM

Kankan : un apprenti chauffeur glisse et tombe sous les pneus d’un camion

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le camp Dadis optimiste après la projection des vidéos

LEDJELY.COM
Chargement....