Ledjely.com
Accueil » Des partis politiques membres de l’ANAD exigent l’exclusion d’Alpha Condé des Forces Vives de Guinée
ActualitésGuinéePolitique

Des partis politiques membres de l’ANAD exigent l’exclusion d’Alpha Condé des Forces Vives de Guinée

Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont animée ce jeudi 16 Mars 2023 à la Maison de la presse, sise au quartier minière, plusieurs partis politiques, membres de l’ANAD ont demandé à ce que l’ex président Alpha Condé soit tout simplement écarté des Forces Vives de Guinée. Ils estiment que le bilan de la gestion de ce dernier pendant les 11 ans est tout simplement ‘’catastrophique’’.

Il s’agit, entre autres, des partis PCDIC de Hamidou Barry, du PDND de Sory Camara, de Guinée Moderne de Thierno Yaya Diallo, du REM de Moussa Baldé et du PULL de Oumar Bah. Evoquant les cas de pillages économique, des marchés de de gré à gré, l’enrichissement illicite, les tuerie, le non-respect des droits de l’homme enregistrés durant le régime du fondateur du parti Rpg, ces partis politiques membres de l’ANAD et de l’inter-coalition Guinée interpellent l’opinion nationale, sous régionale et internationale : « Nous n’accepterons pas l’immixtion de Monsieur Alpha Condé au sein de l’inter-coalition à travers ses agissements graves qui pourraient nuire aux efforts tant consentis par les acteurs socio-politiques pour la mise en place d’un dialogue franc, structuré et inclusif pouvant déboucher au retour rapide à l’ordre constitutionnel ». Les leaders de ces formations politiques disent récuser avec véhémence l’implication de Alpha Condé au sein de cette organisation.

Plus loin, ces formations politiques invitent l’ANAD et l’inter-coalition de soutenir cette démarche en acceptant de prendre leurs responsabilités face à l’histoire. « Par ailleurs, nous invitons solennellement le CNRD au respect de la charte de la transition mais également nous lui demandons de faciliter le transfert de M. Alpha Condé en Guinée afin qu’il réponde devant la justice de son pays de sa gestion au sommet de l’Etat », a déclaré Hamidou Barry, président du PCDIC et porte-parole du collectif.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM
Chargement....