Ledjely.com
Accueil » Transports : Dr. Bernard Goumou lance les travaux d’extension et de modernisation de l’aéroport de Conakry
ActualitésGuinée

Transports : Dr. Bernard Goumou lance les travaux d’extension et de modernisation de l’aéroport de Conakry

Le premier ministre, accompagné de quelques membres du gouvernement, a présidé, ce samedi 8 avril 2023, la cérémonie de lancement des travaux d’extension et de modernisation de l’Aéroport international Ahmed Sékou Touré de Conakry. Un projet qui, s’inscrivant dans le cadre des axes prioritaires du président de la Transition, était dans les tuyaux depuis des mois. Les travaux une fois achevés, cela devrait booster la compétitive de l’aéroport de Conakry par rapport à ses concurrents de la sous-région notamment. Et c’est à la société turque, Albayrak que les travaux d’extension et de modernisation ont été confiés.

A en croire le directeur général de la Société de gestion et d’exploitation de l’Aéroport de Conakry (SOGEAC), une fois terminés, les travaux d’extension et de modernisation devraient consacrer une nouvelle configuration d’un autre niveau à l’Aéroport international Ahmed Sékou Touré. En effet, selon Namory Camara, au titre des acquis qui vont en résulter, on peut citer :

  • Un nouveau terminal passager de 32.000 m;
  • Un nouveau terminal Cargo de 3.600 m² ;
  • Les bureaux administratifs de la SOGEAC ;
  • Une tour de contrôle ;
  • Une nouvelle caserne des pompiers ;
  • Une nouvelle centrale électrique ;
  • Un pavillon présidentiel ;
  • Un bâtiment de la GTA ;
  • Un complexe hôtelier ;
  • La rénovation de la piste et des voies de circulation.

 « Ces chantiers spectaculaires comme je viens de le décrire, impliquent des modifications structurelles et une coordination rigoureuse car certains travaux doivent se faire avec le maintien de l’exploitation », précise Namory Camara.

Le ministre des Transports, Félix Lamah, en ce qui le concerne, note qu’à l’issue de l’extension et de la modernisation, « la capacité de traitement de notre aéroport va être portée à 3 millions de passagers par an, avec toutes les commodités propres aux aéroports les plus modernes et les conditions de sécurité et de sûreté les plus adaptées. Cet aéroport qui sera respectueux de l’environnement, sera pourvu d’une alimentation en énergie solaire. Ce qui en fera, dans ce cadre, l’unique en Afrique de l’ouest ».

Toute chose qui devrait, poursuit le ministre, offrir « la meilleure opportunité pour préparer l’aéroport à sa certification, conformément aux normes de l’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) ».

Pour sa part, Mustafa Levent Adali, PDG d’Alport Guinée et représentant du Groupe Albayrak en Guinée, s’est réjoui du choix porté sur son groupe pour la réalisation des travaux. Mesure toute la confiance qui se rattache à cette responsabilité, exprime tout d’abord sa gratitude aux autorités guinéennes, avec leur tête le colonel Mamadi Doumbouya. En outre, il tient à rassurer : « L’équipe qui commence la rénovation de cet aéroport a participé à la construction de 30 aéroports internationaux et surtout ce sont des ingénieurs de l’aéroport d’Istanbul. »

Enfin, au nom du président de la Transition, le premier ministre commence par souligner les avantages qui se rattachent à un aéroport pour un pays. Dr. Benrard Goumou fait notamment remarquer que les infrastructures aéroportuaires contribuent à l’émergence des entreprises locales, tout en accroissant l’attractivité du pays auprès des investisseurs étrangers. Il met particulièrement un accent sur la coïncidence avec le « branding national (qui) a pris son envol pour rendre la destination la Guinée attractive »

En conséquence, le chef du gouvernement promet : « L’aéroport international Ahmed Sékou sera la vitrine de la Guinée nouvelle avec des installations nouvelles, un personnel compétent, des normes de sûreté au top, du confort pour les passagers. Il doit rester agréable et compétitif. Nous devons pouvoir revendiquer le macaron de référence sur les côtes de l’Afrique de l’ouest ».

Pour clôturer son intervention, le premier ministre invite le constructeur Albayrak au respect des délais contractuels. « Le gouvernement à travers le ministère des transports mettra tout en œuvre pour la conception et la mise en œuvre des réformes et investissements nécessaires au renforcement de la notoriété de l’aéroport international Ahmed Sékou Touré », assure-t-il.

A préciser que la durée globale des travaux d’extension et de modernisation est de 20 mois, avec une première phase de 6 mois.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM

Siguiri : un nouvel éboulement fait un mort

LEDJELY.COM
Chargement....