Ledjely.com
Accueil » Campagne agricole : Le ministre Nagnalen Barry rassure de la disponibilité de l’engrais
ActualitésAgricultureGuinée

Campagne agricole : Le ministre Nagnalen Barry rassure de la disponibilité de l’engrais

Lors de la dernière campagne agricole, à la suite de la crise en Ukraine notamment, des problèmes s’étaient posés aux paysans quant à l’accès aux engrais. Eh bien, cette année, cette crise ne devrait pas exister. C’est en tout cas en substance ce que le ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a indiqué le vendredi 7 avril, à l’occasion de la séance ‘’Questions-réponses’’ à laquelle il s’est prêté au CNT. Mamadou Nagnalen assure de la disponibilité de l’engrais et promet que celui-ci devrait être prochainement acheminé en direction des pays.

Devant les conseillers du CNT, le ministre de l’Agriculture a indiqué qu’un stock de 27 000 tonnes d’engrais serait disponible en Guinée. « Nous allons commencer à acheminer vers les préfectures de la Guinée Forestière en premier, parce que la pluie y est pour 9 mois dans l’année au lieu de 6 pour le reste du pays », annonce alors Mamoudou Nagnalen Barry. Poursuivant, il indique en outre : « Le premier stock d’engrais dont nous disposons et qui est de 5000 tonnes qui nous a été donné par le Royaume chérifien (Maroc, ndlr), va aussi en Guinée Forestière, même si les besoins de cette zone en engrais sont très limités. Puisque les terres y sont beaucoup plus fertiles contrairement à la Haute-Guinée et la Moyenne-Guinée qui sont des régions qui consomment le plus d’engrais. La Haute-Guinée consomme à elle seule, plus de la moitié des engrais de la Guinée, parce que les terres arables y sont mais elles ne sont pas fertiles comme les terres côtières et forestières ».

Mais il n’y a pas que les engrais qui devraient être mis à la disposition des paysans. Les tracteurs réceptionnés par le président de la Transition, ce même vendredi, devraient également être du lot des équipements devant accompagner la prochaine campagne agricole. En tout cas, « 80% de ces tracteurs vont en Guinée Forestière, plus Kérouané et Faranah qui ont des pluviométries plus précoces que le reste de la Guinée », dit le ministre.

De même, le ministère dispose de 600 conseillers agricoles. Toutefois, ces conseillers sont confrontés à des difficultés pour accéder à leurs zones d’affectation. « Nous avons le personnel mais pas d’engins pour aller dans les villages et nous estimons qu’il faut leur donner des engins avant d’exiger que ces conseillers aillent dans les sous-préfectures », a fait savoir le ministre Barry.

Néanmoins, le ministre a admis que beaucoup de cadres ne voulaient pas aller à l’intérieur. Mais il n’entend pas leur laisser l’alternative. Ils devront, selon lui, choisir entre « aller à l’intérieur ou quitter le ministère ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....