Ledjely.com
Accueil » Morissanda Kouyaté : « Ceux qui n’ont pas empêché le 3è mandat n’ont pas de leçons à nous donner »
A la uneActualitésGuinéePolitique

Morissanda Kouyaté : « Ceux qui n’ont pas empêché le 3è mandat n’ont pas de leçons à nous donner »

Après les ministres de la Pêche, de l’Agriculture et du Commerce, c’était autour du ministre des Affaires étrangères et des Guinéens établis à l’étranger de répondre aux questions des membres du Conseil national de Transition (CNT), à la faveur d’une plénière de l’instance législative de la transition de ce mercredi 26 Avril 2023 à l’hémicycle.

Au cours de sa prestation devant les conseillers nationaux, le chef de la diplomatie guinéenne, a martelé que la Guinée est bien présente dans la diplomatie mondiale.  « Nous ne sommes pas dans les couloirs, nous sommes dans la diplomatie. Depuis le 5 septembre, il a été question de montrer au reste du monde ce qui se passe en Guinée. Pourquoi il y a eu ce changement et qu’est- ce qu’on veut faire au cours de cette transition », a fait remarquer le chef de la diplomatie guinéenne.

En cela, le coup d’Etat du 5 septembre 2021, à en croire Dr. Morissanda Kouyaté, n’aurait nullement impacté les relations entre la Guinée et ses partenaires bi et multilatéraux. « La Guinée est membre de toutes les instances internationales (200 institutions). On doit cotiser dans toutes ces instances. On est suspendu par deux institutions, c’est la CEDEAO et UA. Et aujourd’hui grâce à la justesse de nos choix, il n’y a pas de conséquences contraignantes pour la Guinée même si nous acceptons d’être sanctionnés », dit-il. Et les atouts miniers de la Guinée seraient passés par là. « Vous ne pouvez pas avoir le plus grand gisement de fer (au monde) et venir ramper devant la communauté internationale.  Notre diplomatie est vivante ». Et pour illustrer cette santé de la diplomatie guinéenne, le ministre note : « depuis le 5 septembre 2021, nous avons eu 30 ambassadeurs accrédités ».

De fait, aux yeux de Dr. Morissanda Kouyaté, ce n’est pas comme si les instances internationales, coupables selon lui d’avoir laissé faire le troisième mandat d’Alpha Condé, auraient une marge de manœuvre particulièrement grande. « Si vous n’avez rien fait pour empêcher ce qui est arrivé avant, vous n’avez pas beaucoup de leçons à donner. Ce n’est pas une insulte à la communauté internationale. S’il y avait eu sanctions pour empêcher ce qui s’est passé, on pouvait accepter les sanctions après ».

Se prononçant sur la politique étrangère de son pays, le ministre Morissanda Kouyaté indique que celle-ci est basée d’abord sur le discours d’orientation du président de la Transition. A cela s’ajoutent les déclinaisons du discours de politique générale du chef du gouvernement et la lettre de mission du Premier ministre assignée au ministère des Affaires étrangères. Pour les principes et fondamentaux de cette politique étrangère, le ministre indique qu’ils sont basés sur « l’intégrité territoriale, la non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats, la protection de l’indépendance de l’Etat guinéen et surtout les intérêts de nos ressortissants à l’étranger ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

MATAM : Badra Koné nommé président de la délégation spéciale

LEDJELY.COM

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM
Chargement....