Ledjely.com
Accueil » Kankan : les enseignants contractuels mécontents à nouveau
A la uneActualitésEducationGuinéeHaute-Guinée

Kankan : les enseignants contractuels mécontents à nouveau

Les enseignants contractuels ne comprennent pas le silence des autorités. Certes, on leur avait récemment versé un montant million au titre des arrières que l’Etat leur doit. Mais le répit qui devait en découler devait permettre aux autorités de faire la décantation requise en vue de verser le reste des arriérés aux enseignants régulièrement identifiés. Mais depuis rien. Du coup, la crise a repris de nouveau depuis lundi dernier. Et dans ce cadre que ce mercredi, quelques enseignants contractuels de Kankan ont battu le pavé. 

C’est avec les mêmes slogans que ceux des dernières réclamations que les enseignants contractuels de Kankan ont pris d’assaut ce matin les locaux de la préfecture. Exigeant leur intégration à la fonction publique et menaçant d’empêcher la tenue des examens nationaux, eux qui en situation de cours depuis 2018, réclament des arriérés portant sur six mois. « L’année est presque finie. On a jugé nécessaire aujourd’hui de sortir pour demander aux autorités de remonter notre situation auprès de l’État. Nous vivons assez de difficultés et nous ne savons plus à quel saint nous vouer. Nous voulons maintenant des actes concrets, faute de quoi, on risque de perturber les examens nationaux pour qu’on soit rétablis dans nos droits. On ne peut pas nous envoyer en service et nous abandonner, c’est comme envoyer un militaire au front sans ravitaillement », explique Laye Camara, coordinateur régional des enseignants contractuels.

Laye qui assure dans la foulée que lui et ses camarades sont disposés à faire authentifier leurs diplômes, si cela était exigé pour leur intégration à la fonction publique.

Face à cette complainte, le représentant de la Direction préfectorale de l’éducation (DPE) a plaidé la bonne foi. « La situation que nous vivons n’est pas de notre volonté. Vous êtes tous au courant, jusque hier, nous travaillions avec la coordination régionale. Le ministre de l’Enseignement pré- universitaire a appelé l’inspecteur régional afin qu’il ordonne aux directeurs préfectoraux de remonter les diplômes de tous les enseignants, parce que la mission avait relevé l’existence dans votre groupe des gens qui ne sont enseignants. On a même dit au ministre qu’il y a parmi vous, des gens qui ne connaissant pas les 26 lettres de l’alphabet français. Hier, on a commencé le travail et avec notre promptitude, tous les diplômes de Kankan ont été embarqués pour Conakry. Cela veut dire que le département ne banalise guère la situation. Bien que nous partageons votre peine, veuillez patienter. (Ceci étant), je ne prends aucun engagement parce que je ne suis pas le mieux placé », répond Karifa Kouroua, Chef section pédagogique à la DPE de Kankan.

Pour sa part, le préfet de Kankan, visiblement acculé, met la pression sur la DPE et lui demande d’accélérer le processus de sortie de crise. « Je veux connaitre la situation des contractuels de Kankan. Il vous revient à vous de la DPE, de m’envoyer les cahiers de charge pour faire la cartographie et prendre ceux qui sont contractuels diplômés et laissés ceux qui ne le sont pas. Je ne fais aucune promesse et venez rapidement à mon bureau pour ce travail », intime sur un ton martial, le contrôleur général Kandia Mara

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM
Chargement....