Ledjely.com
Accueil » Retour à l’ordre constitutionnel : le RPG dénonce un budget « incroyable »
A la uneActualitésGuinéePolitique

Retour à l’ordre constitutionnel : le RPG dénonce un budget « incroyable »

C’est le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation qui l’a annoncé le vendredi dernier. Selon Mory Condé, l’exécution du chronogramme devant conduire au retour des civils au pouvoir et mettre ainsi fin à la parenthèse de la transition nécessitera exactement Cinq mille huit cent douze milliards quatre cent cinquante-six millions cent quatre-vingt mille six cent soixante un francs guinéens (5 812 456 180 661 GNF). Près de 6 000 milliards GNF en somme. Au RPG-arc-en-ciel, on écarquille les yeux en apprenant une telle annonce. Et on en conclut que c’est la preuve que le CNRD ne veut pas rendre le pouvoir.

Lansana Komara, ancien ministre et membre du bureau politique national du RPG arc-en-ciel n’en revient pas. « Le Ministre de l’Administration du Territoire dit qu’on a besoin de près de 600 millions de dollars pour la mise en œuvre du chronogramme de transition. Incroyable, c’est extraordinaire », s’exclame-t-il, étonné par l’annonce de Mory Condé ! De fait, pour lui, cette annonce est un message à décoder : « Ça veut dire tout simplement que nous sommes encore loin et très loin de l’organisation des élections en République de Guinée », dit-il.

Faisant remarquer que le montant annoncé par le ministre équivaut à près de la moitié du budget annuel de la Guinée, il estime qu’il faut un minimum de 5 ans pour pouvoir le mobiliser. Ce, alors qu’il ne reste que 20 mois au CNRD sur la base du compromis dynamique conclu avec la CEDEAO.

Pour le RPG-arc-en-ciel, il y a quelque chose de contradiction dans la sortie du ministre Mory Condé du vendredi dernier. D’une part, il s’engage certes en faveur du respect du délai de 24 mois comme durée de la Transition. Mais d’autre part, le budget avancé pour aller au retour à un régime constitutionnel sous-entend qu’on en est loin. L’ancien ministre Lansana Komara rappelant au passage d’ailleurs que « ce n’est plus 24 mois. Si vous faites le décompte, il reste désormais moins de 20 mois ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Kankan : un membre de la délégation spéciale jette l’éponge

LEDJELY.COM

Indépendance de la justice : ces révélations troublantes de Kairaba Kaba

LEDJELY.COM

Kissidougou : A peine installé, le président de la délégation spéciale décline ses priorités

LEDJELY.COM

Enseignement pré-universitaire : le ministre corrige le calendrier des examens

LEDJELY.COM

Justice : Yaya Kairaba Kaba prohibe les « décolletés, faux-cils et ongles »

LEDJELY.COM

ANAQ-Guinée : avis général de passation des marchés publics

LEDJELY.COM
Chargement....