Ledjely.com
Accueil » La Guinée et les Nations unies à l’assaut de l’insécurité alimentaire
ActualitésGuinéeMonde

La Guinée et les Nations unies à l’assaut de l’insécurité alimentaire

Les autorités guinéennes et le bureau du Système des Nations Unies en Guinée, se sont réunis ce vendredi 19 mai 2023, à Conakry, pour valider le rapport sur les engagements et les actions menées jusque-là par Conakry en vue de résoudre la problématique de la crise alimentaire.

 Cette rencontre fait suite au sommet des Nations unies tenu en septembre 2021 sur le système alimentaire mondial et qui avait connu la participation guinéenne en vue d’atteindre entre autres, les Objectifs de développement durable (ODD), dans le domaine de la sécurité alimentaire mondiale. Ont pris part à la cérémonie d’ouverture de la rencontre de ce vendredi, Dr Gbehounou Gualbert, Coordonnateur résident par intérim du Système des Nations unies et le ministre de l’Agriculture et de l’Élevage Mamoudou Nagnalen Barry et plusieurs cadres guinéens et étrangers.

Parlant du rapport 2022 de l’Organisation des Nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) sur la sécurité alimentaire et de la nutrition, le Coordonnateur résident par intérim du Système des Nations Unies a relevé que quelques 900 000 Guinéens sont dans un besoin d’aide alimentaire. Une situation préoccupante qui nécessite que, de toute urgence, les mesures suivantes soient prises :

  1. Allouer des ressources financières et techniques pour soutenir l’agriculture durable et faciliter l’accès aux petits exploitants ;
  2. Investir plus dans le développement et la modernisation des infrastructures, y compris les systèmes d’irrigation, les entrepôts de stockage et les installations de transformation des aliments ;
  3. Mettre en place des mécanismes qui facilitent l’accès des agriculteurs aux terres, aux marchés locaux, régionaux et internationaux, en améliorant les réseaux de transport et en promouvant le commerce équitable ;
  4. Investir dans la recherche et le développement agricole pour développer des variétés de cultures adaptées aux conditions locales et promouvoir des pratiques agricoles innovantes ;
  5. Promouvoir l’éducation nutritionnelle au sein des communautés pour sensibiliser à l’importance d’une alimentation saine et équilibrée.

« En prenant ces actions, non exhaustives, il est possible d’améliorer la productivité agricole, réduire la pauvreté rurale, assurer la sécurité alimentaire et promouvoir le développement durable » ajoute-t-il.

Pour sa part, le ministre guinéen de l’Agriculture et de l’Élevage, assure que la Guinée est consciente des défis auxquels elle devra faire face pour promouvoir, renforcer et rendre efficace sa politique alimentaire dans l’objectif de résoudre l’ensemble des problématiques liées à la chaîne alimentaire. C’est d’ailleurs justement en raison de l’ampleur de ces défis, selon Mamoudou Nagnalen Barry, que le budget de son département a été rehaussé de 500 milliards à 1915 milliards. « Ce qui est une première en Guinée », se réjouit-il.

Il promet en outre qu’à travers son département, l’Etat guinéen usera des voies qu’il faut pour atteindre les atteindre les objectifs que la Guinée s’est assignée, notamment dans le cadre de la lutte contre l’insécurité alimentaire.

Ibrahima Kindi Barry 

Articles Similaires

L’Office national du tourisme (ONT) au cœur de la 5ème édition du Kania Soli à Kindia

LEDJELY.COM

Tabaski : le général Doumbouya fête dans sa ville natale de Kankan

LEDJELY.COM

Sadiba Koulibaly : la dégringolade

LEDJELY.COM

Haute Guinée : Déconstruire le mythe autour de la non-collaboration des populations avec les programmes de développement

LEDJELY.COM

Kissosso : un accident de la circulation fait plusieurs blessés graves

LEDJELY.COM

BEPC 2024 : Djiba Diakité lance les épreuves à Dixinn

LEDJELY.COM
Chargement....