Ledjely.com
Accueil » La militante pour le climat Oumou Hawa Diallo est nommée Défenseure de la jeunesse guinéenne de l’UNICEF en Guinée
ActualitésCommuniqués

La militante pour le climat Oumou Hawa Diallo est nommée Défenseure de la jeunesse guinéenne de l’UNICEF en Guinée

CONAKRY, LE 05 JUIN 2023 – La militante guinéenne pour les enjeux climatiques et environnementaux Oumou Hawa Diallo, âgée de 23 ans, vient d’être nommée Défenseure de la jeunesse de l’UNICEF en Guinée, nomination qui confirme sa collaboration avec l’organisation et reconnaît sa mobilisation en faveur de la justice climatique pour les générations actuelles et futures.

Dès son enfance, Oumou s’est sentie concernée par la cause climatique et environnementale en remarquant que dans son village familial, les effets du réchauffement climatique étaient déjà bien présents : « Les cours d’eau s’asséchaient, les précipitations se faisaient rares, la chaleur devenait de plus en plus ardente », a-t-elle expliqué.

En 2018, Oumou cofonde l’ONG Agir contre le réchauffement climatique (ACOREC) qui milite pour le reboisement et la préservation de la forêt classée de Kakimbo, poumon vert de Conakry. Les membres de l’ONG sensibilisent aussi les entreprises et la jeunesse guinéenne à l’importance de la protection de l’environnement et aux conséquences du réchauffement climatique.

Oumou s’est engagée auprès de l’UNICEF en 2021 en intégrant l’initiative « Jeunes voix du Sahel » pour défendre les droits de l’Enfant et porter la voix de la jeunesse guinéenne à haut niveau.

En 2022, elle a pu notamment plaider en faveur de l’implication de la jeunesse africaine dans les prises de décision portant sur les enjeux climatiques à la COP27, à la Semaine Afrique-Europe organisée par l’Union européenne, à la 66éme session de la Commission de la condition de la femme et à la 6éme édition du Forum mondial de l’économie sociale et solidaire.

« En Guinée, l’impact du changement climatique engendre des pluies torrentielles, des vents violents, des vagues de chaleur et des feux de brousse privant les enfants de leurs droits les plus élémentaires, avec des répercussions sur leur santé, leur sécurité, leur éducation et leur avenir. En tant que Défenseure de la jeunesse de l’UNICEF, j’ai pour principale responsabilité de faire entendre la voix de ces enfants et des personnes marginalisées dans les débats dont ils ont été parfois exclus » a déclaré Oumou. « Il faut aussi parvenir à faire de chaque enfant un ambassadeur du climat, pour qu’il puisse à son tour faire évoluer certains comportements autour de lui et devenir un adulte engagé en faveur du bien-être de la planète et de l’humanité ».

À l’échelle mondiale, environ un milliard d’enfants – soit près de la moitié des 2,2 milliards d’enfants de la planète – vivent dans l’un des 33 pays dans lesquels le risque de subir les effets des changements climatiques est « extrêmement élevé », selon l’Indice des risques climatiques pour les enfants établi par l’UNICEF – une situation qui menace leur santé, leur éducation ainsi que leur protection, et qui les expose à des maladies mortelles. Les dix pays en tête de ce classement se trouvent tous en Afrique et la Guinée se situe en 4éme position de ce classement.

En Guinée, les pénuries d’eau pendant les périodes de sécheresse engendrent la destruction des cultures ayant pour conséquence la malnutrition des enfants. Trois enfants sur dix de moins de cinq ans souffrent de la malnutrition chronique en Guinée, soit environ 750 000 enfants. Les feux de brousse, la déforestation abusive amènent les populations à se déplacer à la recherche de nouvelles terres, de nouveaux toits, mais aussi de nouvelles sources de revenus, créant parfois des tensions dont les enfants sont les premières victimes. Le pays subit aussi des périodes de vents violents et de pluies torrentielles qui causent de fortes inondations, privant les enfants d’accès aux services sociaux de bases comme l’accès à l’éducation et à une bonne santé.

 

« Je tiens à féliciter Oumou pour son engagement au côté de l’UNICEF pour défendre les Droits de l’enfant et pour porter la voix des jeunes guinéennes et guinéens, notamment en faveur de la cause climatique », a déclaré Félix Ackebo, Représentant de l’UNICEF en Guinée. « Les jeunes sont dotés d’un immense potentiel qui bénéficie à leurs sociétés sur le plan social, politique et économique. Ils sont également les champions pour mobiliser leurs pairs autour des questions qui les passionnent. Pour réaliser les Droits de l’enfant, les décideurs, y compris les adultes, les entreprises et les dirigeants mondiaux doivent collaborer avec les enfants et les jeunes en tant qu’agents du changement. »

 

Les jeunes de moins de 20 ans représentent environ 55,5 % de la population vivants en République de Guinée. L’UNICEF s’engage à aider la jeunesse guinéenne à agir pour protéger son avenir et la planète, en lui permettant de mieux se faire entendre et en l’encourageant à participer à la lutte contre le changement climatique et à la préservation de l’environnement.

La crise climatique est une crise des droits de l’enfant. Bien que les perspectives actuelles soient très préoccupantes, il est encore possible d’agir et de rester optimiste. L’UNICEF s’engage à relever les défis climatiques auxquels les enfants sont confrontés pour protéger leurs droits et garantir leur bien-être. L’UNICEF collabore avec les gouvernements, ses partenaires et les communautés locales pour renforcer leur résilience face aux catastrophes naturelles ainsi que pour atténuer les effets du changement climatique sur la santé, l’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement, l’éducation et la protection des enfants.

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM

Dispartion de Foniké Menguè et Billo Bah : l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains condamne et appelle à des enquêtes

LEDJELY.COM
Chargement....