Ledjely.com
Accueil » Hommage à Emile Condé : Lamine Kamara flétrit la haine et appelle au pardon en Guinée
A la uneActualités

Hommage à Emile Condé : Lamine Kamara flétrit la haine et appelle au pardon en Guinée

Dans le cadre de la deuxième édition du Festival sur le Milo, l’université Julius Nyeréré de Kankan a accueilli ce jeudi 16 novembre 2023, un symposium pour rendre hommage à feu Emile Condé, père fondateur du Bembeya jazz national 52 ans après sa mort en détention au Camp Boiro. Un moment d’intenses émotions rehaussé de la présence de plusieurs invités. Une occasion pour les fils des défunts et autres invités d’interpeller tous les Guinéens au pardon et à la réconciliation nationale.

Justement, la famille du défunt dit avoir pardonné tout ce qui est arrivé à feu Emile Condé, dont le corps n’a jamais été retrouvé. C’est ainsi que Lamine Capi Camara, ancien ministre et compagnon du défunt, en a profité pour appeler les Guinéens à se pardonner. « Dans cette salle, je suis le seul compagnon d’infortune de feu Emile Condé. Je suis le seul à avoir fait de la prison et partager la même cellule avec lui. C’est un homme que j’ai regardé du bas de l’échelle avec beaucoup d’admiration. Je le suivais partout où il allait. Et ce qui m’a frappé chez lui, c’est d’avoir réussi dans des conditions extrêmement difficiles à faire de grandes choses avec très peu de moyens, surtout la création du Bembéya jazz. Normalement, aujourd’hui, ce n’est pas un jour de pleurs c’est un jour de réconfort. On parle de choses tristes. C’est un jour de réconfort que l’hommage soit rendu et que les premiers pas soient faits vers la reconnaissance. Donc, ne pleurons pas, cet hommage est pour nous tous », lance-t-il en direction de Sékou Diabaté, le guitariste de Sékou Bembéya qui pleurait dans la salle.

L’ancien ministre salue surtout la démarche de pardon de la famille de feu Emile Condé. « A 84 ans bientôt, je suis bien placé pour parler de sagesse et de pardon. Aujourd’hui, vous savez pourquoi je suis assez heureux ? Honnêtement, j’avais le mot pardon dans ce que je voulais dire. Mais si Mamadi (fils du défunt, ndlr) et ses frères n’avaient pas prononcé le mot pardon, j’aurais été extrêmement gêné de vous dire moi-même. Parce que je sais qu’ils n’ont pas pardonné et moi le dire, cela allait être difficile », souligne-t-il.

Lamine Capi Camara en profite alors pour prodiguer à la nouvelle génération de s’inspirer de l’attitude de la famille de feu Emile. « Vous qui êtes là, jeunes qui ne connaissez pas l’histoire, qui ne lisez pas beaucoup, lisez des livres, mais aussi écoutez ceux qui parlent. Notre pays ne peut pas se construire dans la haine, il ne peut se construire que dans le pardon. Moi, j’ai écrit deux livres sur la question. “La Guinée sur le régime de la révolution’’ et ‘’Les racines de l’avenir’’. Le livre commence par le mot pardon et finit par le mot pardon. Ces jeunes gens sont très sages (les enfants d’Emile Condé, ndlr.) Ils ont pardonné. Pourquoi nous, nous ne pardonnons pas ? En parlant de pardon, il faut dire que tous les régimes qui se sont succédé ici, du président Sékou Touré au président Conté jusqu’à maintenant il y a eu des victimes. Donc, si nous ne nous pardonnons pas, notre sentier, au lieu d’être un sentier de roses, sera toujours un sentier d’épines. Je vous invite au pardon à tous, vous les jeunes. Pardonner, ce n’est pas oublier… il faudra absolument qu’on n’accuse pas les uns et les autres, mais que tout le monde travaille à commencer par le CNT, par le pardon. L’histoire un jour s’écrira quand les passions seront apaisées parce que quand les passions sont apaisées, la génération quand elle va passer, on va retrouver les éléments, on va tout exhumer. Ceux qui seront là qui n’ont connu ni haine, ni passion peuvent écrire notre histoire. Tous ceux qui sont là, à commencer par les autorités, travaillons tous pour la réconciliation nationale, la réconciliation nationale passe par le pardon, mais le pardon passe aussi par la recherche de la vérité », explique Lamine Capi.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Armée : le chef d’Etat-major général des armées annonce la création d’un nouveau bataillon

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM
Chargement....