Ledjely.com
Accueil » CRIEF : le nouveau président sollicite des assistants techniques pour les magistrats de la Cour
A la uneActualités

CRIEF : le nouveau président sollicite des assistants techniques pour les magistrats de la Cour

Dans un contexte où le ministre de la Justice a lui-même désormais admis les insuffisances de l’institution, le nouveau président de la CRIEF se sait particulièrement attendu. Et c’est pourquoi dans son discours de prise de fonction, Francis Kova Zoumanigui, soucieux d’améliorer l’image de sa juridiction aux yeux de l’opinion publique, a notamment sollicité que les magistrats qui ne sont pas toujours outillés par rapport aux volets techniques des infractions qu’ils sont amenés à juger, soient appuyés par des assistants techniques.  

Mais c’est en premier à la conscience professionnelle des magistrats de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) que le nouveau président fait appel. Il les appelle à « plus d’engagement, de fermeté sur l’application des textes, mais surtout de sérénité dans l’accomplissement de cette tâche qui est la vôtre ». A ses yeux, la juridiction qu’est la CRIEF est d’autant plus stratégique que son avènement coïncide avec un contexte de raréfaction des ressources, « tandis que les faits liés aux détournements de deniers publics, corruption et/ou tous autres fléaux qui minent la conscience et la confiance publiques sont quotidiennement dénoncés et portés à notre appréciation ».

Mais le président de la CRIEF a conscience que le sens de l’honneur des magistrats, à lui seul, ne suffirait à améliorer la perception empreinte de doute que l’opinion publique se fait désormais de la Cour. C’est pourquoi, profitant de l’occasion, il a tenu à assurer que la CRIEF « n’est pas une juridiction politique, mais plutôt celle ayant pour vocation exclusive de ‘’MORALISER LA VIE ET LA GESTION Publiques’’ ». Il insiste particulièrement dessus. Par ailleurs, il plaide pour l’affectation auprès des magistrats de la cour des « assistants techniques à même de faciliter, dans l’urgence et pour les diligences requises, une saine lecture des faits à examiner ». Ce, parce que, dit-il : « les magistrats évoluant au sein de la CRIEF (ne sont) pas experts en tout ». Une mesure parmi tant d’autres qui aideraient, à l’en croire à « imprimer aux actions de la CRIEF, autant d’efficacité que de célérité efficientes pour une justice économique crédible ».

En termes de perspective, Francis Kova Zoumanigui s’engage à créer un « site approprié pour une meilleure diffusion des décisions rendues par la CRIEF, avec pour double intérêt de rendre accessibles les différentes décisions et de renforcer la confiance des usagers du service public de la justice ». De même, promet-il, la tenue, dès que nécessaire, des « audiences foraines, à l’intérieur du pays, en vue de rapprocher cette juridiction des justiciables ».

Fodé Soumah

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....