Ledjely.com
Accueil » Gouvernement Goumou : Mamadi Doumbouya dénonce les « effets d’annonce » et le « climat de travail dans les ministères »
Actualités

Gouvernement Goumou : Mamadi Doumbouya dénonce les « effets d’annonce » et le « climat de travail dans les ministères »

Le ministre Charles Wright n’est pas content du travail de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF). Le président de la Transition, lui non plus, n’est pas tout à fait satisfait du gouvernement de Dr. Bernard Goumou. Une nouvelle fois, dirions-nous en ce qui concerne le colonel Mamadi Doumbouya. En marge du dernier conseil des ministres qui s’est réuni le vendredi 19 janvier, le président de la Transition a particulièrement mis en exergue deux tares du gouvernement : l’égo et le culte de la personnalité qui polluent le climat de travail à l’intérieur des ministères, d’une part, et les effets d’annonce, de l’autre.

Au sujet du premier défaut qu’il relève, le colonel Mamadi Doumbouya qui en est manifestement déçu est allé jusqu’à rappeler avoir nommé les uns et les autres sans nécessairement les connaître. « Le chef de l’Etat a rappelé que malgré le fait qu’il ne connaissait pas beaucoup de cadres parmi les membres du conseil, avant le 5 septembre 2021, il avait tout de même placé sa confiance en eux, en les nommant ministres de la république. Il a également rappelé avoir placé la même confiance en d’autres cadres en les nommant à des fonctions inférieures », a effet indiqué le porte-parole dans un extrait du compte-rendu relayé par la RTG. De tous, le colonel Mamadi Doumbouya s’attendait à ce qu’ils composent une « une équipe et un tout pour avancer les dossiers, travailler pour le développement économique de notre pays ».

Malheureusement, le résultat escompté n’est pas toujours au rendez-vous. En tout cas, le président de la Transition, lui-même, en arrive à la conclusion que « l’égo, le culte de la personnalité ont dès fois pris le dessus sur le travail d’équipe ». Et pour inverser les choses, il a instruit les ministres de « déléguer leurs tâches, leurs missions et la représentativité à leurs cadres pour le bon fonctionnement de notre administration ».

Par rapport aux effets d’annonce, le colonel Doumbouya a commencé par avouer sa méfiance à l’égard des promesses. « Au point qu’il refuse d’assister aux cérémonies de pose de première pierre », a rendu compte Ousmane Gaoual Diallo. Et manifestement, il est arrivé à la conclusion, certains de ses collaborateurs dans le gouvernement ne se soucient pas tant des promesses qu’ils sont prompts à faire. Mais vu que les engagements qu’ils prennent seront comptabilisés dans le bilan qui sera dressé de son passage au sommet de l’Etat, il les instruit de « mettre la même énergie qu’ils ont mise pour les poses de première pierre, pour aller superviser et finir les travaux ». Et en définitive, il les appelle à « se ressaisir » et à « se concentrer sur leur travail ».

Ainsi espère-t-il encore arriver à des résultats, près de 30 mois après son arrivée au pouvoir ? Pas sûr que les choses changent de cette manière. D’autant que les précédentes instructions et mises en garde du genre ont été superbement ignorées.

Ledjely.com

Articles Similaires

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....