Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : Pr. Hassane Bah se prononce sur la gestion des corps
A la uneActualités

Procès du 28 sept : Pr. Hassane Bah se prononce sur la gestion des corps

Ce lundi 22 janvier, c’est un autre témoin clé dans le procès du 28 septembre qui dépose devant le tribunal criminel de Dixinn. En effet, après le massacre du stade du 28 septembre, Pr. Hassane Bah, chef du service de la médecine légale à l’époque des faits, a été particulièrement sollicité dans la réception et la consignation des corps à la morgue de Ignace Deen, puis de celle de Donka. Et à la barre, il s’est exprimé au sujet des corps dont il a eu connaissance. Selon lui, ceux-ci s’élevaient à 58.

Le 28 septembre, c’est aux environs de 18 heures qu’un médecin militaire a joint Pr. Hassane Bah pour lui demander de se présenter à l’hôpital Ignace Deen, en vue de la réception des corps des personnes tuées dans l’enceinte du stade de Conakry. Une heure plus tard, il y était. On lui a fait la situation et lui a demandé de faire en sorte de recevoir les corps. « Pendant que nous étions dans l’arrière-cour de la morgue, nous avons reçu un camion militaire avec à son bord, 21 corps accompagnés de militaires en tenue qui ont commencé à faire descendre les corps. J’ai ordonné aux médecins stagiaires qui étaient sur place de mettre des dispositifs en place afin de transférer les corps dans des chambres froides. Je rappelle que la morgue de l’hôpital Ignace Deen a une capacité de 10 corps et c’est une morgue qui reçoit des décès hospitaliers et extra-hospitaliers. C’est dire qu’au moment où les 21 corps arrivaient, il y avait naturellement d’autres corps déjà (…)  Quelques minutes après, il y a eu un deuxième camion qui avait à son bord 7 corps. J’ai tout de suite dit à nos collègues qu’il y aura un problème de place au niveau de la morgue. On a essayé de faire des aménagements pour qu’on puisse recevoir d’autres corps. Et c’est pendant que j’en étais à cet aménagement qu’un troisième camion a déposé quinze 15 corps.  Ce qui fait un total de 43 corps dans un espace réservé à 10 corps », relate-t-il.

Réalisant que la morgue de Ignace Deen ne pouvait suffire, il prend sur lui de réquisitionner celle de Donka. « Mais nous avons retrouvé quelques corps sur place. Ensuite, il y a eu les corps de ceux qui sont décédés là-bas les jours suivants, alors que victimes du massacre, il y étaient hospitalisés. Bref, au total, on a eu 34 corps hébergés à l’hôpital de Donka et 24 autres à l’hôpital Ignace Deen », poursuit-il. Soit donc un total 58 corps dont lui a connaissance.

Dans les détails, explique-t-il, 43 de ces corps ont été déposés par des militaires. Six autres corps sont arrivés des services chirurgicaux de Donka et les autres ont déposés les jours suivants par les sapeurs-pompiers ou de la Croix-rouge.

Aminata Camara

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....