Ledjely.com
Accueil » Kankan : l’autonomisation des femmes au centre d’un échange
Actualités

Kankan : l’autonomisation des femmes au centre d’un échange

Le ministère du Plan et de la Coopération internationale, en collaboration avec le Projet SWEDD financé par la Banque mondiale multiplie les activités de sensibilisations en faveur de la lutte contre les pratiques néfastes à l’épanouissement de la femme et de la jeune fille. A Kankan, les leaders religieux sont mis à contribution pour sensibiliser et mettre en exergue les versets coraniques et bibliques favorables à la promotion des droits des femmes et des jeunes filles. La démarche est soutenue par tous les acteurs et chacun s’engage à jouer sa partition dans la lutte contre les pratiques comme les violences basées sur le genre, l’excision, la déscolarisation de la jeune fille, entre autres.

Les participants à la rencontre sont des cadres venus des cinq préfectures de la région administrative de Kankan. Ils sont issus des départements déconcentrés des sectoriels du projet SWEDD tels que Plan, l’Enseignement pré- universitaire, la Santé, la Promotion féminine, la Jeunesse. Avec la mission venue de la capitale et les responsables de la région de Kankan, le ministère du Plan et son partenaire du projet SWEDD ont tout d’abord mis en place le comité local d’organisation de la campagne nationale pour le changement social et comportemental “Stronger together” dans la région de Kankan. Cette équipe devra dorénavant coordonner les activités de sensibilisation initiées par les acteurs du terrain au compte du projet SWEDD. Ensuite, le centre islamique et la cathédrale Notre-Dame des victoires et de la paix de Kankan ont accueilli les équipes. Dans ces lieux de prière, les textes religieux ont été consultés pour permettre à la soixantaine des participants de mieux s’informer autour des sujets souvent tabous dans nos sociétés. Pour les organisateurs, l’objectif est de toucher un plus grand nombre de compatriotes des zones d’intervention du projet : « Vous avez sans nul doute entendu parler du projet SWEDD avec l’appui financier de la Banque mondiale. Ce projet s’opère dans trois régions de la Guinée et cela pour faire la promotion de l’autonomisation des femmes, lutter contre les pratiques néfastes comme les violences basées sur le genre, promouvoir la scolarisation et le maintien de la fille à l’école et aussi promouvoir l’intégration socio-professionnelle des femmes. Pour réussir tout cela, nous avons misé sur un ensemble de leaders dont les religieux, vu leur influence dans les communautés. Ce sont des personnes très écoutées et charismatiques. Ils sont des partenaires indispensables et incontournables pour la conscientisation des hommes vis-à-vis des violences faites aux femmes » a déclaré Amadou Bah, chef section partenariats réseaux et communication à la direction nationale de la population et du développement du ministère du Plan et de la Coopération internationale.

Au-delà des textes qu’ils doivent être à mettre en évidence pour déconstruire certains préjugés et stéréotypes, les leaders religieux doivent même prendre une part plus activité dans la bataille pour la défense et la promotion des droits des femmes. C’est ainsi qu’à la cathédrale Notre-Dame des victoires et de la paix de Kankan, une trentaine des fidèles catholiques et protestants ont été sensibilisés sur les méfaits de la pratique des violences basées sur le genre dont l’excision. Jonas Saa Barthélemy Toundou Feindouno, responsable à l’église protestante évangélique de Kankan était parmi les panélistes. Il en a profité pour partager la vision que promeut la Bible en matière d’autonomisation de la femme : « la Bible est claire sur l’autonomisation et le maintien des filles à l’école. La femme et l’homme sont des êtres égaux devant Dieu et la Bible dit que garçons et filles aient les mêmes droits et devoirs. En conséquence, les filles doivent aller à l’école. Nous avons expliqué quelques versets de la Bible qui parlent de l’émancipation de la femme, des droits de la femme comme celui du travail et autres. Nous avons décortiqué quelques versets bibliques pour démontrer que le projet SWEDD est bien en adéquation avec ce que dit la parole de Dieu ».

En conséquence, des engagements ont été pris par les participants. Chacun promet d’être le messager du gouvernement et du projet SWEDD dans sa juridiction. C’est le cas de Hawa Camara, la quarantaine. « J’ai bien appris ce matin et je suis très heureuse des connaissances reçues. Nous connaissons à partir d’aujourd’hui les risques liés à la déscolarisation de la jeune fille et surtout l’importance de la scolarisation de nos filles. S’il plaît à Dieu, je serai le porte-flambeau de cette lutte dans mon entourage. Je mettrai les acquis de cette sensibilisation au service de mes voisins », a-t-elle promis, sourire aux lèvres.

A Kankan, les résultats du Projet régional d’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) sont salués de tous. Dans sa phase communautaire, des efforts seront concentrés sur la communication pour un changement social et comportemental. Les activités de terrain vont être réalisées par des organisations de la société civile locale recrutées au terme de plusieurs procédures évaluations.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

Lutte contre la poliomyélite : Sekouba Bambino sensibilise à la vaccination

LEDJELY.COM

Les Zawaguis : le ministre de la Culture rend hommage à feue Valé Kéba et s’engage pour Maman Hélène, la seule vivante du groupe

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Épidémie de diphtérie en Guinée : la communauté se mobilise pour la vaccination des enfants

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM

Mandiana : affrontements meurtriers entre Guinéens et Maliens

LEDJELY.COM
Chargement....