Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : le parquet demande la perpétuité pour Dadis
A la uneActualités

Procès du 28 sept : le parquet demande la perpétuité pour Dadis

Après les plaidoiries de la partie civile, ce mercredi 22 mai 2024, le parquet a pris la parole pour ses réquisitions, dans le procès des massacres du 28 septembre 2009. Et le procureur Algassimou Diallo n’y est pas allé de main morte. Il a requis notamment pour l’ancien chef de la junte, Moussa Dadis Camara, la réclusion à perpétuité. Parce qu’à ses yeux, les accusés se sont rendus coupables de crimes contre l’humanité. Ainsi, même si le débat n’a pas encore été tranché, le parquet fait comme si la requalification des faits avait été acquise.  

D’ailleurs, il a explicitement sollicité à nouveau que le tribunal accède à la demande de requalification des faits en crimes contre l’humanité. Puis, au sujet de Mamadouba Toto Camara, ancien ministre de la Sécurité au moment des faits, rappelant que celui-ci est décédé, le procureur fait le constat que « l’action publique est éteinte à son égard ».

En ce qui concerne Moussa Dadis Camara, Moussa Tiégboro Camara, Blaise Goumou, Ibrahima Camara dit Kalonzo, Abdoulaye Chérif Diaby, Marcel Guilavogui, Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, Cécé Raphaël Haba, Claude Pivi alias Coplan, le procureur a demandé qu’ils soient retenus dans « les liens de la culpabilité pour des faits des crimes contre l’humanité par meurtres assassinats, tortures séquestration, viol et responsabilité de supérieur hiérarchique ».

Quant à Mamadou Aliou Keïta, Alpha Amadou Baldé, Paul Mansa Guilavogui, il est demandé qu’ils soient reconnus coupables « des faits de crimes contre l’humanité, viol et torture ».

Pour la repression, Algassimou Diallo a respectivement requis contre :

  • Moussa Dadis Camara, Moussa Tiegboro Camara, Blaise Gomou, Abdoulaye Chérif Diaby, Marcel Guilavogui, Claud Pivi alias Coplan: « la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans » ;
  • Alpha Amadou Baldé: « par défaut, la réclusion criminelle à perpétuité avec une période de sûreté de 30 ans » ;
  • Ibrahima Camara alias Kolonzo, Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba et Paul Mansa Guilavogui: « 15 ans de réclusion criminelle » ;
  • Mamadou Aliou Keïta et Cécé Raphaël Haba: « la réclusion criminelle ».

Enfin, le procureur demande que des mandats soient décernés contre les accusés Alpha Amadou Baldé et Claude Pivi alias Coplan.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Baccalauréat : Bah Oury donne le coup d’envoi à Labé

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM
Chargement....