Ledjely.com
Accueil » Santé et droits sexuels reproductifs des adolescents : Plan International Guinée travaille à l’engagement de toutes parties prenantes
Actualités

Santé et droits sexuels reproductifs des adolescents : Plan International Guinée travaille à l’engagement de toutes parties prenantes

Dans le cadre du projet intitulé ‘’Ma santé, Mes droits’’, Plan international a initié un atelier d’engagement des parties prenantes en Guinée sur la santé et les droits sexuels reproductifs des adolescents. Cette rencontre de deux jours a mobilisé les acteurs de la société civile et de l’administration publique. Cet atelier s’est tenu sous le thème centrale “Promouvoir la santé et les Droits Sexuels et Reproductifs Universels des Adolescents Vulnérables en Afrique de l’Ouest“. Cofinancée par l’Union européenne, l’activité vise à contribuer aux systèmes de santé publique et communautaire dans six pays d’Afrique de l’Ouest (Bénin, Burkina Faso, Guinée, Guinée-Bissau, Sierra Leone) en fournissant aux adolescents, en particulier aux filles une éducation sexuelle de qualité et des informations et services adaptés aux adolescents en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs.

« Il s’agit pour d’abord de renforcer dans un premier temps la connaissance, l’information autour des ECS et maintenant permettre aux adolescents d’avoir accès à des services adaptés. Cet atelier permet de faire une évaluation des politiques, programmes en matière de ECS et également de pouvoir identifier avec les parties prenantes les gaps et développer les actions de plaidoyer qui pourront permettre au pays de pouvoir s’arrimer à la fois aux normes internationales mais également à tous les autres mécanismes », Richard Anthony Ombono, coordinateur du projet ‘’Ma santé, Mes Droits’’

Cette initiative s’inscrit également dans les priorités du ministère de l’éducation. C’est pourquoi, le point focal du projet au sein du département salue la tenue de cet atelier qui permettra à coup sûr d’aider à la promotion du système de santé et de droits sexuels aux adolescents. « L’éducation sexuelle est devenue un tabou dans nos sociétés. Donc, avec ce projet on pourra certes relever le défi par rapport à l’avenir des jeunes filles qui connaissent un problème du de violences sexuelles, de viols », indique Ismaël Camara.

Pour sa part, Aiba Camara, représentante du parlement des enfants de Guinée à cette rencontre, souligne l’importance de ce projet au niveau des enfants. « La bonne nouvelle est que d’ici à 2025, il y aura l’instauration de l’éducation complète à la sexualité (ECS) dans nos différentes institutions scolaires. Et l’ECS sera là également pour guider les jeunes filles à faire des choix dans leur vie notamment sur le planning familial pour se protéger contre les grossesses non désirées et pour éviter les maladies sexuellement transmissibles », soutient-elle

L’un des objectifs majeurs de ce projet c’est l’appui à la mobilisation des principales parties prenantes pour qu’elles participent activement à la mise en place de partenariats solides pour la mise en œuvre réussie du plan de plaidoyer. C’est dans cette dynamique que la société civile, représenté par Mamadou Dian Cissé, membre l’Association guinéenne des assistantes sociales, souligne la nécessité d’œuvrer dans la sensibilisation afin que le message soit compréhensible. « Ça nous permet d’être plus outillé, plus opérationnel sur le terrain pour pouvoir briser les barrières et jouer à pouvoir influencer les pesanteurs sociales. À partir de cette rencontre, on a compris qu’il faut aller très loin. Faire des sensibilisations dans les établissements d’enseignement et impliquer les parents dans la sensibilisation parce que pour réussir ce combat, on ne doit laisser personne de côté, on doit impliquer tout le monde dans le processus », a soutenu l’acteur de la société civile.

A noter que les représentants des pays notamment la Guinée-Bissau ont pris part à cette rencontre de Conakry.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....