Ledjely.com
Accueil » Le Mois de l’Enfant Guinéen Célébré à Pita autour du Projet “Promotion de l’Éducation de Base en Guinée”
Actualités

Le Mois de l’Enfant Guinéen Célébré à Pita autour du Projet “Promotion de l’Éducation de Base en Guinée”

Grâce au financement de la coopération allemande à travers la KFW, Plan International Guinée agence d’exécution du projet Promotion de l’éducation de base en Guinée met à la disposition du gouvernement guinéenne à travers le ministère de l’enseignement pré universitaire et de l’alphabétisation plusieurs écoles dans les préfectures de Pita, Kissidougou et Dalaba. Ces infrastructures dont la construction est achevée pour la plupart ont fait l’objet de remise à l’occasion du lancement du mois de l’enfant guinéen, notamment à Thoukou à Timbi Touni (Pita) et à Loddo dans la sous-préfecture de Kaala (Dalaba). Ce, dans le cadre de l’accompagnement de l’ONG aux efforts des autorités guinéennes en vuee de la qualification du système éducatif. 

Le lundi 03 juin 2024, c’est aux chants des enfants et au son solennel remi de la Tabala que le mois de l’enfant a été lancé à Thoukou, village situé dans la sous-préfecture de Timbi-Touni, à 25 kilomètres de la préfecture de Pita. Et pour cause, la fin des travaux de la toute première école de l’histoire du village de Thoukou. L’établissement compte trois salles de classes, une direction, un magasin, deux blocs de latrines de six cabines et un forage d’eau sur un vaste terrain.

L’école étant un symbole, sa remise à l’occasion du mois de l’enfant ravi plus d’un, notamment le président de la Délégation spéciale de Timbi Touni : « La construction de cette école est une illustration parfaite. Elle représente bien plus qu’un édifice, elle incarne aussi l’espoir, l’avenir et le développement de notre communauté. Nous vous promettons de l’utiliser à bon escient et de l’entretenir efficacement », promet Abdourahime BAH.

Même enthousiasme observé le mardi 04 juin 2024 à Loddo, dans la sous-préfecture de Kaala à Dalaba. Aux pieds des montagnes qui entourent le village, une nouvelle lueur d’espoir voit jour. Une école tant attendue ouvre enfin ses portes. Elle a en effet le même nombre de salles de classes, un point d’eau et deux blocs de latrines comme celle de Timbi Touni.

Un financement toujours assuré par la coopération allemande et exécuté par Plan International Guinée nous explique, Mariam Kourouma, coordinatrice des infrastructures et équipements à Plan International Guinée : « au sein du projet, la zone d’intervention, c’est trois préfectures : Kissidougou, Pita et Dalaba. Sur les 59 infrastructures en général, 43 sont terminées et les autres sont en phase d’achèvement. Plus précisément, à Dalaba, la préfecture a bénéficié de 28 écoles et l’un des sites est à Loddo où nous nous trouvons actuellement. »

Ces établissements vont permettre à plus d’une centaine d’enfants d’étudier dans leurs districts dès l’année prochaine. Car jusque-là, les enfants de Thoukou ou encore Loddo parcourent environ 8 kilomètres par jour pour aller étudier dans les districts voisins. Une solution pérenne voulue par Plan International Guinée pour l’épanouissement des enfants à travers l’éducation de base, et en particulier la scolarisation des jeunes filles.

C’est surtout l’objectif affiché par le Directeur pays de Plan International Guinée, Evariste Sindayigaya : « L’heure est venue pour l’éducation de tous les enfants guinéens, surtout les filles. L’heure est venue pour l’égalité, oui, ensemble jusqu’à l’égalité. C’est pourquoi Plan International Guinée appuie les efforts du gouvernement et collabore avec ses partenaires pour que les enfants et surtout les filles soient forts et engagés pour transformer leurs communautés. »

Pour le compte de la troisième phase du projet Promotion de l’éducation de base en Guinée, les activités du lancement du mois de l’enfant guinéen ont réuni les autorités régionales et préfectorales, les cadres de Plan International Guinée, mais aussi du Ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables ainsi que celui de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation.

Le chef de cabinet du ministère de l’Enseignement pré-universitaire en appelle à l’implication des parents d’élèves pour la scolarisation des enfants, mais davantage les filles. « Les efforts du gouvernement et des partenaires ne suffisent pour garantir à eux seuls, la réalisation du droit à l’éducation de tous les enfants, une grande part des efforts doivent provenir des parents. C’est pourquoi, je lance un appel à tous les parents d’inscrire et de maintenir tous les enfants en âge d’aller à l’école. Les garçons et les filles, que tous ses enfants puissent non seulement rentrer à l’école, mais y rester », indique Moustapha Doumbouya.

L’éducation pour tous, notamment les personnes en mobilité réduite, insiste la conseillère nationale du CNT. Victime d’un handicap depuis ses cinq ans, Massoud Barry a, à travers son histoire, souligné l’importance de scolariser les personnes à mobilité réduite : « Il est vrai que mes parents n’ont pas été à l’école, mais Dieu merci ils m’ont accompagné pour que je puisse étudier jusqu’au niveau du baccalauréat. Au baccalauréat, vu qu’ils n’avaient plus de moyens, c’est Plan International Guinée qui m’a pris sous ses ailes pour me soutenir à finir mes études et me donner l’opportunité de faire un stage. Aujourd’hui, Dieu merci, je réussis beaucoup de choses, parce que j’ai eu la chance d’étudier. Donc, quoi qu’il en soit sur une personne en mobilité réduite, la personne est capable de faire quelque chose, il faut la soutenir, l’accompagner pour qu’il vous vienne en aide à son tour, un jour. Je vous prie, vous les parents, d’accompagner vos enfants, qu’ils soient en bonne santé ou en mobilité réduite. Certainement, vous avez des personnes en mobilité réduite, je vous prie de les soutenir. »

Ces écoles sont livrées avec des points d’eau dotés de latrines, des lave-mains modèles et sécurisés pour les enfants, notamment pour la gestion des menstruations des jeunes filles. Ces activités du mois de l’enfant, célébrées à Loddo et à Thoukou, symbolisent ainsi un pas décisif vers l’éducation pour tous les enfants de Guinée.

L’heure est véritablement venue pour offrir à chaque enfant l’opportunité de recevoir une éducation de qualité, ouvrant ainsi la voie vers un avenir prometteur.

Diarouga Aziz Baldé

Articles Similaires

Gabon : l’expérience de Dr Dansa Kourouma sollicitée pour l’élaboration de la nouvelle constitution

LEDJELY.COM

Kankan : plus de 12 000 candidats passent le bac

LEDJELY.COM

Matam : le général Amara Camara lance les premières épreuves du BAC

LEDJELY.COM

Fermeture des média : le droit à l’information et au travail violé

LEDJELY.COM

Culture : l’artiste Mory Djely est mort à Paris à 56 ans

LEDJELY.COM

CAN 2025 : la compétition se jouera en hiver

LEDJELY.COM
Chargement....