Ledjely.com
Accueil » KINDIA: les cours à distance laissent sceptiques les élèves
A la une Actualités Basse-Guinée Société

KINDIA: les cours à distance laissent sceptiques les élèves

La décision du ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation d’instaurer les cours à distance passe mal auprès des élèves de Kindia. En tout cas, ceux que nous avons rencontrés estiment que la stratégie n’est pas de nature à apaiser leurs inquiétudes. Censés éviter à la Guinée une année sèche, les cours dispensés via la télévision, la radio et une plateforme internet se heurtent en particulier à l’instabilité du courant électrique. Au point que même ceux qui, de bonne foi, entendaient se soumettre au programme sont enclins à se décourager.

[irp]

Mabinty Mara, devant passer l’examen d’entrée en 7ème, au compte de l’école primaire de Condetta 3, ne veut même pas entendre parler des cours à distance. «  Nous n’avons pas de radio à la maison, nous n’avons pas de télévision, moi je révise dans mon cahier que j’ai à la maison », nous répond-elle sèchement. Mariama Touré, de l’école privée Mikey Mousse est plus courtoise. Mais elle avoue ne même pas connaître le programme de diffusion des cours via la télévision. « Nous avons bien une télévision à la maison mais je n’ai pas encore suivi un seul de ces cours à distance. Je ne connais pas le programme pour le moment », avoue-t-elle. Thierno Issiaga Diallo, lui non plus n’a pas encore suivi les cours via la télé ou la radio. Et c’est surtout à l’instabilité du courant électrique que ce candidat au baccalauréat au titre du groupe scolaire ‘’Les Elites’’ impute la responsabilité. « Le courant n’est pas stable dans notre quartier ici à Solia. Or, je ne peux rien face à ce problème-là », explique-t-il.  

Seydouba Camara, lui aussi, est candidat au baccalauréat. Evoluant en Sciences mathématiques au groupe scolaire privé Fodé Seinkoun Sylla, il ne suit pas également les cours à distance. Pour autant, lui et ses camarades n’attendent la programmation des examens en victimes résignées. Ils se sont mis en réseau pour continuer à apprendre et à s’exercer en prévision de l’évaluation finale.  « Nous  avons mis sur pied une méthode qui consiste à mettre tous nos amis en réseau sur Messenger. On traite des exercices et pendant la nuit, à 22 heures précisément, chacun se connecte et on échange sur les résultats. Le lendemain, moi qui suis le chef de groupe, je viens rencontrer le professeur chargé du cours en question et on passe aux étapes suivantes », explique-t-il. Et en raison de cette organisation interne, lui et ses camarades disent attendre le bac relativement sereins : « nous pouvons dire que ça va chez nous.  Nous avons abordé presque l’essentiel dans plusieurs matières notamment nos matières de spécialité ». Il ajoute que pour se connecter, chacun d’entre eux achète un forfait internet de 2000 GNF, pour environ une trentaine de minutes.

[irp]

A l’inverse, d’autres candidats restent inquiets. C’est le cas de l’élève Oumou Sounounou Bah de la Terminale Sciences sociales au groupe scolaire privé Moustapha Koutoubou Sanoh. Il est d’autant plus inquiet que pour lui, les cours à distance ne sont pas la solution. « Face à l’augmentation sans cesse du nombre de cas positifs du Covid-19 dans notre pays, je me demande comment nous allons nous en sortir », se demande-t-il.

Chez bon nombre de ces candidats, on pense qu’en lieu et place des cours à distance qui sont aujourd’hui proposés, l’Etat aurait mieux fait de fermer très tôt les frontières aériennes éviter ainsi la Guinée de se retrouver au cœur  de la pandémie.

KINDIA, Balla Fakoly, ledjely.com

Tel : 625 10 88 66

Articles Similaires

GUINEE : la classe politique dénonce « l’autoritarisme » de Mamadi Doumbouya

LEDJELY.COM

DELESTAGES ELECTRIQUES : Le directeur d’EDG indexe le déficit d’entretien des installations

LEDJELY.COM

INTERDICTION DE MANIFESTEATION : Amnesty International renvoie le CNRD à ses contradictions

LEDJELY.COM

Le FNDC annonce des « consultations » avec des acteurs politiques

LEDJELY.COM

La directrice de l’orphelinat ‘’Hakuna Matata’’, inculpée et placée sous contrôle judiciaire

LEDJELY.COM

SYLI NATIONAL : Mouctar Diakhaby et Sekou Guirassy appelés en sélection

LEDJELY.COM
Chargement....