Ledjely.com
Accueil » CONSOLIDATION DE LA PAIX EN GUINÉE : le projet « Foniké » officiellement lancé
A la une Actualités Régions Société

CONSOLIDATION DE LA PAIX EN GUINÉE : le projet « Foniké » officiellement lancé

Le projet « Foniké, entrepreneurs sociaux pour la paix en Guinée » a été officiellement lancé ce jeudi 25 juin 2020 à Conakry. Ce projet est financé par le Fonds des Nations-Unies pour la consolidation de la paix et mis en œuvre par Search For Common Ground (SFCG) en partenariat avec des organisations de la société civile. Prévue pour une période de 18 mois, l’initiative vise à renforcer le leadership et l’impact des jeunes dans la prévention des conflits en Guinée.

Elle vise, à terme, à toucher directement 610 bénéficiaires à travers la société civile dont au moins 30% de femmes et 30% de jeunes de groupes informels qui seront initialement outillés et déployés sur le terrain. Ce projet sera sanctionné par un concours durant lequel 16 projets seront sélectionnés et financés. L’occasion a été également pour le comité de pilotage dudit projet de tenir sa première session semestrielle afin de passer en revue les activités prévues par le comité technique durant les six prochains mois.

Dans son intervention, Alhassane Dabo, directeur pays de Search For Common Ground, explique les raisons du lancement de ce projet : « Ce projet est parti du constat que dans la plupart des projets qui impliquent les jeunes, ces derniers sont considérés comme bénéficiaires. La plupart des projets malheureusement n’ont pas d’impact sur la contribution des jeunes dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale. D’où cette proposition d’élaborer, avec la contribution d’autres acteurs, pour s’assurer que les jeunes soient à la fois acteurs, à travers un certain nombre d’interventions qui permettent de renforcer leurs capacités dans différents domaines ».

Bambo Diaby, chef dudit projet, apporte plus de détails sur son concept : « Ce projet est basé sur une approche innovante appelée  »YOUTH 360 » qui vise à mettre les jeunes tout au long du cycle de la mise en œuvre du projet : de la conception jusqu’à l’évaluation. Cette approche est basée sur trois résultats principaux auxquels nous nous attendons : le premier résultat, c’est que les activités politiques sont réduites dans les communautés de mise en œuvre grâce à l’implication effective des jeunes. Le deuxième niveau est que la cohésion sociale est véritable dans ces localités, et le troisième niveau, c’est que les autorités reconnaissent le potentiel des jeunes et les impliquent dans les programmes de consolidation de la paix dans les différentes communautés ».

Pour sa part, Ibrahima Barry, coordonnateur du Fonds de consolidation de la paix des Nations-Unies en Guinée a expliqué que ce projet a été financé suite à un appel à propositions. « C’est par cet appel qu’il a été retenu par l’effet pertinent en terme d’activités proposées pour la consolidation de la paix, pour l’implication des jeunes qui sont des facteurs importants dans la cohésion sociale et la consolidation de la paix, et aussi parce que les jeunes constituent un véritable moteur de la promotion de l’entrepreneuriat », a-t-il expliqué avant de réitérer son engagement à accompagner de telles initiatives.

Avant de procéder au lancement de la réunion du comité de pilotage, Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse et de l’Emploi jeune s’est réjoui du contexte dans lequel survient ce projet. « L’implication des jeunes dans la mise en œuvre du projet renforcera à coup sûr leurs capacités, leurs compétences et leur leadership dans le cadre de leurs différentes missions. Et bien sûr le projet prend en compte qu’ils soient des jeunes citoyens, épanouis, responsables, patriotes qui participent efficacement à la prévention des conflits, à la consolidation de la paix, par la consolidation de la quiétude sociale. Et donc vous verrez l’importance de ce projet surtout dans un contexte comme le nôtre marqué par des tensions sociopolitiques à travers notre territoire et aggravé par cette crise sanitaire ».

A noter que ce projet sera réalisé à Conakry, ainsi que dans les préfectures de Kindia, Boké, Pita, Labé, Kouroussa, Siguiri et N’zérékoré.

Hawa Bah

Articles Similaires

DIALOGUE POLITIQUE : « le chef de l’Etat devra prendre lui-même l’initiative », estime Kabinet Komara

LEDJELY.COM

ASSEMBLÉE NATIONALE : Mamadou Sylla présente son cabinet à Amadou Damaro Camara

LEDJELY.COM

LITTÉRATURE : l’écrivaine Fatoumata Sano dédicace ses deux livres

LEDJELY.COM

MINISTERE DU COMMERCE : la commune de Matam a désormais son guichet d’enrôlement des commerçants

LEDJELY.COM

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Alpha Condé confirme de nombreux collaborateurs

LEDJELY.COM

GOUVERNEMENT: Alpha Condé confirme trois nouveaux ministres

LEDJELY.COM
Chargement....