Ledjely.com
Home » BOUBACAR BARRY : « L’État a concédé sous forme de subvention environ 92 milliards de francs guinéens »
A la une Actualités Commerce Coronavirus Guinée

BOUBACAR BARRY : « L’État a concédé sous forme de subvention environ 92 milliards de francs guinéens »

Le ministre du Commerce Boubacar Barry, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce vendredi 3 juillet 2020 à Conakry, s’est exprimé sur l’impact du COVID-19 dans le secteur du commerce en Guinée et sur les mesures prises par le gouvernement pour surmonter la crise, à travers les phases 1 et 2 du Plan de riposte économique mis en œuvre par l’État.

Parlant de l’impact de la pandémie, le ministre Barry a admis que la Guinée a été durement éprouvée par cette crise sanitaire. Pour preuve, les activités commerciales ont considérablement baissé suite à la fermeture des frontières (terrestres, maritimes et aériennes), particulièrement avec les pays voisins. “Plusieurs produits guinéens compétitifs à l’export (l’ananas, la mangue, la pomme de terre, le café et l’anacarde…) n’ont pu malheureusement franchir nos frontières, entraînant des pertes énormes pour les producteurs et les commerçants exportateurs”, a-t-il révélé.

D’après le ministre du Commerce, “des mesures d’allègements fiscaux ont été approuvées par le gouvernement, pour d’une part réduire les pertes subies par les opérateurs et d’autre part maintenir les prix à la consommation. Sur la première phase de ces mesures, allant de janvier à fin mai 2020, avec un volume d’importation d’environ 230 000 tonnes de riz, titrant 25% de brisure devant engendrés environ 117 milliards de francs guinéens de recettes fiscales, l’Etat a concédé sous forme de subvention environ 92 milliards de francs guinéens. Soit 92% de subventions aux opérateurs. Le coût prévisionnel estimé de cette mesure au 31 décembre 2020 s’élèverait à près de 230 milliards de francs guinéens. Ces efforts consentis par le gouvernement dans la première phase du plan de riposte ont été renforcés dans sa deuxième phase, par la suspension du paiement des redevances sur la Demande Descriptive d’Importation (DDI) des denrées de première nécessité (riz à 25% de brisure, blé, lait, sucre, huiles, purée de tomate et oignon) du 1er juin au 31 décembre 2020. Cela représente un effort du gouvernement d’environ 15 milliards de francs guinéens pour alléger les charges pour les opérateurs et surtout pour stabiliser les prix en gros au bénéfice des populations”.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Kankan/RELIGION : pâque dans le tourment du COVID-19

LEDJELY.COM

KANKAN : vers la réouverture des écoles ?

LEDJELY.COM

MANIF/FNDC: le bilan de la journée, selon le gouvernement

LEDJELY.COM

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite

Privacy & Cookies Policy
diam libero Donec odio elit. commodo