Ledjely.com
Accueil » KANKAN : des excréments humains et des déchets retrouvés dans plusieurs mosquées
A la une Actualités Faits-divers Haute-Guinée Insolite Religion Société

KANKAN : des excréments humains et des déchets retrouvés dans plusieurs mosquées

Ce sont les faits inédits mais extrêmement graves qui se passeraient actuellement dans plusieurs mosquées de la commune urbaine de Kankan. Selon le grand imam de la ville, des individus malintentionnés se livreraient depuis quelques jours à des actes gravissimes. En effet, des excréments humains et des déchets auraient été trouvés sous les tapis de certaines mosquées du Nabaya. Pour mettre un terme à ces actes ignobles, une réunion d’urgence a été organisée ce vendredi matin à la grande mosquée de Kankan, rapporte le correspondant du Djely basé en Haute-Guinée.

Alors que les lieux de culte ont été entièrement rouverts ce vendredi sur toute l’étendue du territoire national, après plus de cinq mois de fermeture suite à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire pour faire face à l’épidémie du COVID-19, c’est une sordide affaire d’excréments humains et de déchets dans des mosquées qui alimente les conversations à Kankan. Des déchets et des excréments humains – et même quelques traces de brûlure – auraient été trouvés dans plusieurs mosquées, sous les tapis, de la capitale de la savane guinéenne.

Interrogé, Elhadj Kabinè Kaba, le doyen des muezzins de la grande mosquée de Kankan, a expliqué : « J’ai été informé par un collaborateur comme quoi des excréments humains sont déposés par quelqu’un (dans la mosquée). On a pris toutes les dispositions pour laver le tapis et l’endroit qu’il avait sali. Quarante-huit heures après, l’odeur continuait à déranger les fidèles, malgré l’encens utilisé par les serviteurs. C’est ainsi que nous avons poursuivi les recherches et retrouvé un gros tas d’excréments sous un autre tapis de prière ».

Et d’ajouter : « Certains imams nous ont aussi affirmé que plusieurs déchets ont été trouvés dans plus de quatre mosquées de la commune urbaine de Kankan ».

En réunion d’urgence, le grand imam et les autres religieux ont regretté cette attitude avant de promettre qu’ils vont maudire la ou les personne.s responsable.s de ces actes blasphématoires dont on ignore le motif encore moins l’identité des auteurs.

Michel Yaradouno pour Ledjely.com

Articles Similaires

DROITS DE L’HOMME EN GUINÉE : quel bilan, un an après l’apparition du Covid-19 ?

LEDJELY.COM

COVID-19 : la Guinée reçoit un lot important de vaccins du dispositif COVAX

LEDJELY.COM

FNDC : Sekou Koundouno se prononce sur les condamnations à N’zérékoré

LEDJELY.COM

GUINEE : les députés veulent se saisir de la problématique du loyer

LEDJELY.COM

L’argent réveille la ‘’bête’’ chez Mamadou Sylla

LEDJELY.COM

M’bany Sidibé : « Ce que Joe Bebeto doit comprendre sur les prix… »

LEDJELY.COM
Chargement....