Ledjely.com
Accueil » KANKAN : les femmes politiques à l’école de la paix
A la une Actualités Haute-Guinée Politique

KANKAN : les femmes politiques à l’école de la paix

A un peu plus d’un mois de l’élection présidentielle, prévue le 18 octobre prochain, les actions d’information et de sensibilisation se multiplient dans le pays pour favoriser la tenue d’une élection paisible et dont les résultats seront acceptés de tous. C’est dans ce souci que Wanep-Guinée, à travers le projet 2c2p financé par l’USAID, a organisé du 7 au 8 septembre une session de renforcement de capacités des femmes de la région de Kankan issues de plusieurs formations politiques, rapporte le correspondant régional du Djely basé en Haute-Guinée.

Venues de Siguiri, Kouroussa, Mandiana et Kankan, ces femmes responsables ou membres de partis politiques jouent un rôle primordial pendant la période du joute électorale, en plaçant la paix et l’intérêt de la Guinée au centre de leurs préoccupations. Le projet de cohésion culturelle pour la paix et la prospérité vient d’outiller ces dernières en techniques de maintien de paix. « Nous échangeons avec les 40 femmes politiques influentes des zones du projet de la Haute-Guinée, dans le but de pacifier le pays à l’approche des élections. Traditionnellement, les femmes sont primordiales dans la gestion et la prévention des conflits en Afrique. Alors, nous leur réunissons afin qu’elles sachent qu’au-delà de leur adversité politique, elles doivent mettre au-devant de leurs préoccupations la paix en procédant à la sensibilisation de leurs leaders lors de la campagne et autres périodes électorales », a expliqué Boubacar Mansaré, le responsable gestionnaire du projet à Wanep-Guinée.

Prenant part à cette rencontre, Hadja Nantenin Keita, venue de Mandiana, n’a pas manqué d’exprimer son sentiment. « Cette formation nous a permis d’avoir plus de relations et dès notre retour, nous nous mettrons au service pour que ces élections à venir se passent sans qu’il n’y ait un souci dans nos localités. Nous sommes tous engagées à parler avec nos sœurs femmes et nos chers maris et enfants lors des activités dans le sens de la promotion de la paix », a-t-elle déclaré.

A noter que le projet de cohésion culturelle pour la paix et la prospérité est dans sa troisième phase en Guinée. Lors des élections communales de 2018, il avait procédé à des activités similaires qui avaient permis aux femmes politiques formées à l’époque de faire le tour les quartiers généraux des partis politiques et mouvements de soutien de la région afin qu’ils acceptent les résultats qui sortiront des urnes pour la stabilité de la région.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM

KASSORY FOFANA : le choix de la cohérence

LEDJELY.COM

Après l’échec de son mariage forcé à 14 ans, c’est la renaissance pour F.T. grâce à l’UNICEF

LEDJELY.COM
Chargement....