Ledjely.com
Accueil » RENTRÉE SCOLAIRE : la région de Kankan est « prête », selon l’inspecteur régional de l’Education
A la une Actualités Education Haute-Guinée

RENTRÉE SCOLAIRE : la région de Kankan est « prête », selon l’inspecteur régional de l’Education

Les élèves guinéens sont appelés à reprendre le chemin de l’école le 1er décembre prochain sur toute l’étendue du territoire national. Telle est la décision prise la semaine dernière par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, reportant ainsi la rentrée scolaire, initialement prévue ce lundi 16 novembre, de deux semaines.

A Kankan, l’inspecteur régional de l’Education (IRE) assure que toutes les dispositions prises pour une bonne reprise des cours dans les écoles de la région. Famoro Keita l’a indiqué lors d’un entretien qu’il a accordé au correspondant du Djely en Haute-Guinée.

Dans la région administrative de Kankan, tout est prêt, selon les autorités éducatives locales, pour la réouverture des classes au compte de l’année académique 2020-2021. « Je pense que toutes les dispositions nécessaires sont prises. Même si les cours reprenaient ce 16 novembre, la région de Kankan allait être prête ; parce que tous les directeurs préfectoraux et les chefs section ont été en réunions avec moi pour discuter de la réouverture des classes. Au cours de ces réunions, on a égrené toutes les dispositions qu’il faille prendre en terme de mesures barrières, nettoyage des écoles… Et aujourd’hui, toutes les écoles de la région sont propres. Après la réunion, chaque directeur préfectoral de l’éducation de la zone est parti au niveau de sa juridiction avec les directeurs d’établissement et travaillé sur l’emploi du temps des enseignants (…) et une grande quantité de kits sanitaires est déjà sur place »  pour éviter la contamination au COVID-19, a expliqué l’inspecteur régional de l’éducation de Kankan.

Réagissant à la cherté des kits scolaires dans les marchés de la ville, Famoro Keita a invité les parents d’élèves à « se battre »  pour permettre à leurs enfants de reprendre les chemins de l’école. « Il faut que chaque parent se batte, car on n’a pas le choix. Moi-même, j’ai acheté les fournitures pour mes enfants à des prix élevés. Mais on n’a pas le choix », a-t-il coupé court.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

DROITS DE L’HOMME EN GUINÉE : quel bilan, un an après l’apparition du Covid-19 ?

LEDJELY.COM

COVID-19 : la Guinée reçoit un lot important de vaccins du dispositif COVAX

LEDJELY.COM

FNDC : Sekou Koundouno se prononce sur les condamnations à N’zérékoré

LEDJELY.COM

GUINEE : les députés veulent se saisir de la problématique du loyer

LEDJELY.COM

L’argent réveille la ‘’bête’’ chez Mamadou Sylla

LEDJELY.COM

M’bany Sidibé : « Ce que Joe Bebeto doit comprendre sur les prix… »

LEDJELY.COM
Chargement....