Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : Angèle Yöyö Kpoghomou, albinos, a besoin d’aide !
A la une Actualités Guinée Forestière Humanitaire Société

N’ZÉRÉKORÉ : Angèle Yöyö Kpoghomou, albinos, a besoin d’aide !

Souffrante, depuis plus de six mois d’une hernie ombilicale, Angèle Yöyö Kpoghomou, diplômée de l’École des soins communautaires de N’Zérékoré, ne sait plus à quel sein se vouer. Pour son traitement, la jeune femme — albinos — lance un appel à l’aide aux autorités et à toutes les personnes de bonne volonté.

Après avoir subi une intervention chirurgicale au mois de juillet dernier, Angèle Yöyö Kpoghomou ne s’y remet toujours pas. Elle souffre actuellement de la hernie ombilicale et ne sait plus comment s’y prendre.

« Je suis tombée malade dans le mois de juillet et le 22 du même mois, j’ai subi intervention chirurgicale. Je souffrais de l’appendice. Depuis mon opération jusqu’à maintenant, cela fait six mois que je ne parviens pas à avoir mes menstrues. Un jour j’ai décidé d’aller à l’hôpital pour la consultation. C’est après la radiographie qu’on m’a dit que j’ai une hernie ombilicale. Pour le traitement de cela, on m’a parlé d’une autre intervention chirurgicale ; où je suis comme ça, je n’ai rien même de quoi manger c’est des problèmes. Je n’avais que 200 000 francs guinéens et c’est ce que j’ai utilisé pour la première opération », a-t-elle expliqué avec un ton pathétique.

Pour venir à bout de ce mal, cette jeune albinos qui vole de ses propres ailes depuis le décès de son père lance un SOS. « Mes proches ne sont pas là et mon père est décédé. J’ai quitté la préfecture de Yomou pour les études ici à N’Zérékoré. Je faisais le stage mais aujourd’hui depuis que je suis tombée malade je n’ai pas de moyens pour faire face à mon traitement. Je demande aux autorités et aux personnes de bonne volonté de me venir en aide sinon l’irréparable pourrait se produire », a ajouté Angèle Yöyö Kpoghomou.

Face à cette situation que traverse la jeune femme, les responsables de l’ONG OBEA-GUINÉE (Organisation pour le bien-être des albinos de Guinée), estiment que les personnes vulnérables comme les albinos sont reléguées au second plan. « Dès qu’on a été informés de sa maladie, on s’est mis sur pied, en allant vers les autorités pour qu’elles puissent nous venir en aide. Malheureusement aucune de nos démarches n’a porté fruit. On voit que nous les albinos, on est rejetés par nos autorités, par nos parents, on est marginalisés ; on n’est pas considérés sur le plan social. Nous faisons un plaidoyer auprès des autorités pour la prise en charge de notre sœur », a lancé Pé Bayo Maomou.

Pour entrer en contact avec Angèle Yöyö Kpoghomou, appelez au : +224 622 78 35 05 !

Niouma Lazare Kamano, N’Zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

DÉLINQUANCE JUVÉNILE : les conseils de Kiridi Bangoura pour les jeunes de Manéah

LEDJELY.COM

KANKAN : réactions croisées de citoyens après la reconduction de Kassory Fofana à la Primature

LEDJELY.COM

VENTE DE DOMAINES DE L’ETAT A COYAH : les mises en garde du député Abdoulaye Bernard Keita

LEDJELY.COM

KANKAN : six mois sans salaire pour les contractuels du CERVAK !

LEDJELY.COM

KASSORY FOFANA : le choix de la cohérence

LEDJELY.COM

Après l’échec de son mariage forcé à 14 ans, c’est la renaissance pour F.T. grâce à l’UNICEF

LEDJELY.COM
Chargement....