Ledjely.com
Accueil » SADEN 2021 : l’heure est au dépistage des participants
Actualités Entrepreneuriat Guinée

SADEN 2021 : l’heure est au dépistage des participants

Le Salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN) qui est à sa troisième édition aura lieu du 9 au10 juin 2021. Il est placé sous le signe de la relance entrepreneuriale post-Covid-19 et se tient dans un contexte de pandémie à coronavirus. Le comité d’organisation a mis en place un système de dépistage afin de s’assurer que toutes les personnes qui prennent part à ce salon ne sont pas porteuses du virus.

Selon Souleymane Camara, commissaire général du SADEN, cette année ce test de dépistage est l’une des conditions sine qua non pour participer au salon : « Il y a un certain nombre de dispositifs qui ont été mis en place, notamment la réduction du nombre de personnes comparé aux années précédentes. Il y a également la mise en place, dans la salle, d’un système de roulement et de changement de masques toutes les 4 heures. La majorité des personnes qui seront présentes par exemple ne pourront pas rester dans les allées, pour éviter des attroupements. Il y a un certain nombre de choses comme ça qui ont été mises en place ».

Cette année, le nombre de participants a été considérablement réduit à cause de la pandémie : « C’est difficile de dire aujourd’hui les chiffres mais d’habitude, on mobilisait environ 2.500 personnes par jour dans le cadre du SADEN. Cela doit être divisé au moins par quatre pour cette année. Dans les salles de formation par exemple, nous avions l’habitude d’en avoir 150 ou plus. On a réduit les 2/3. Donc, il n’y aura que 50 personnes pour les formations. Dans d’autres salles, ça sera uniquement 30 personnes… Cette année, avec les restrictions, nous n’avons pas pu faire ce déplacement pour l’intérieur du pays, mais on a mis en place dans les universités des quatre régions un système, pour leur permettre de participer déjà en regardant, mais au-delà, en participant par des appels au cours des sessions. S’ils ont des questions, ils pourront nous appeler ».

Amadou Tall, entrepreneur, est venu tôt pour faire son test de dépistage et attendre le résultat lundi prochain à 14h : « Je suis venu pour faire le test parce que je me dis que c’est pour la santé publique et que s’il faut réunir des milliers de personnes il faut que les règles sanitaires soient respectées, ça y va dans l’intérêt de tout le monde. Donc en bon citoyen, je suis venu faire mon test et savoir si je dois participer ou pas. Je lance un appel à tous ceux qui veulent venir participer au SADEN de venir faire leur test pour savoir s’ils doivent participer au SADEN ou pas ».

Si un entrepreneur est déclaré positif, il ne pourra pas participer précise Souleymane Camara. « C’est pour ça d’ailleurs que nous avons cette collaboration avec l’agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS), c’est pour s’assurer que toutes les personnes qui devront entrer au SADEN cette année soient négatives. Tous les intervenants et toutes les parties prenantes sont soumis à cette rigueur-là. C’est pour des raisons vraiment sanitaires. Nous faisons vraiment un point d’honneur à respecter toutes les mesures qui ont été édictées ».

A l’image des années précédentes, plusieurs activités sont prévues nous confie Souleymane Camara : « Dans les jours à venir, nous avons comme d’habitude, des panels qui seront organisés au cours desquels nous discuterons des sujets importants qui touchent l’écosystème entrepreneurial. Le thème de cette année, c’est “L’entrepreneuriat à l’épreuve de la Covid-19”… Il y a des thématiques qui vont être développées, voir dans quelle mesure certaines entreprises, certains entrepreneurs pourront être appuyés. Quels sont les changements managériaux qu’ils doivent adopter pour faire face à la situation sanitaire actuelle. Nous avons également des formations qui seront données. Il y a eu au moins une dizaine, sur des thématiques diverses : agricoles, managériales et autres. Donc c’est ce qui va rythmer les deux prochains jours. Au-delà des panels et des formations, vous savez, nous avons depuis trois ans maintenant, organisé des compétitions qui permettent de remettre des subventions à des entreprises et à des entrepreneurs. Cette année encore, il y a quatre catégories qui vont être mises en compétitions : l’entrepreneuriat féminin, l’entrepreneuriat urbain, l’entrepreneur dans le domaine de l’agro-business et de l’innovation. Il y a aura des subventions d’un montant minimal de 30 millions qui seront mis à disposition de chacun des gagnants. Je dis bien minimal parce qu’avec le complément, les soutiens techniques, généralement ça va bien au-delà ».

Balla Yombouno

Articles Similaires

GAOUAL : Alpha Condé demande une enquête suite aux débordements autour de la mine d’or de Kounsitel

LEDJELY.COM

CONAKRY : SOS Villages d’enfants Guinée célèbre la Journée internationale des SOS Villages

LEDJELY.COM

GUINÉE : les députés votent un projet d’infrastructures routières de près de 60 millions d’euros

LEDJELY.COM

CESSATION DE CONCESSION A GUINEE GAMES : La LONAGUI «assurera la continuité de l’exploitation de tous les segments de jeux »

LEDJELY.COM

MINES : c’est parti pour un atelier de formation de trois jours à l’intention des journalistes !

LEDJELY.COM

KOUROUSSA : sept personnes décèdent après avoir consommé du tô

LEDJELY.COM
Chargement....