Ledjely.com
Accueil » HAC : Boubacar Yacine Diallo fait le bilan de sa première année de gestion
ActualitésGuinéeMédias

HAC : Boubacar Yacine Diallo fait le bilan de sa première année de gestion

Nommé à la tête de la Haute autorité de la communication (HAC), le 25 août 2020 par un décret du président Alpha Condé, Boubacar Yacine Diallo était l’invité de nos confrères de FIM FM, ce mercredi 25 août 2021. Le bilan de sa première année de gestion mais aussi les réformes engagées depuis sa prise de fonction étaient au centre des débats.

Boubacar Yacine Diallo a d’abord rappelé l’importance « historique » du bâtiment qu’abrite le siège de l’institution qu’il dirige. « C’est là-bas où le président Sékou Touré et le général De Gaulle ont eu cet échange historique de propos au cours duquel le président Sékou Touré a choisi la liberté dans la pauvreté (…), d’où le nom du palais du 25 août », a-t-il rappelé, signalant que « le 2 octobre 1958, c’est sur la même tribune que l’indépendance [de la Guinée] a été proclamé ».

S’agissant des premières démarches faites par son équipe pour revêtir l’endroit qu’il qualifie de « symbolique », Boubacar Yacine Diallo dit avoir aussitôt posé des actes dès sa prise de fonction. « Cette salle qui était l’Assemblée territoriale n’existait plus. C’était comme un hangar et la première mesure que nous avons prise au cours de notre premier conseil, c’était de [la] réhabiliter et de lui restituer ses parures de 1958. Aujourd’hui, c’est chose faite. Je suis heureux » pour cela, a-t-il confié, avant de souligner le deuxième constat sur les lieux qui était en manque d’eau. « Un jour, j’étais dans mon bureau, j’ai vu un bidon jaune, comme ils en existent beaucoup à Conakry. J’ai demandé ce que c’était et on dit que c’était de l’eau pour le président. Je me suis informé et on m’a dit que l’eau ne coule pas dans cette zone. Et donc mes collègues et moi avions décidé de donner de l’eau à la centaine des travailleurs à la HAC. Nous avons aujourd’hui un forage et l’eau coule partout à la HAC et même chez nos voisins », s’est réjoui Boubacar Yacine Diallo.

En ce qui concerne la troisième observation, le président de la HAC indique qu’il n’y avait pas d’administration. « Nous avons réussi aujourd’hui à nommer les chefs de service avec des attributions clairement définies. Il n’y a plus de conflit de compétences », a-t-il assuré, avant de déplorer tout de même le traitement des travailleurs de la HAC. « Vous voyez un ingénieur qui est à la HAC, qui a un salaire d’un million de francs par mois et des travailleurs qui viennent pendant les 30 jours, qui ont 800 000 francs. C’est triste. Donc, nous avons décidé de majorer leurs primes en attendant de pouvoir régler cette question administrativement ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

L’UNICEF déplore le décès d’un enfant lors d’un rassemblement public à Conakry

LEDJELY.COM

TPI de Dixinn : Sékou Jamal Pendessa restera encore 2 mois en prison

LEDJELY.COM

Levée de la restriction d’internet : est-ce déjà un premier résultat de la pression syndicale ?

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : la preuve de l’échec de la « gouvernance CNRD », selon le FNDC

LEDJELY.COM

Urgent: le mouvement syndical annonce une grève générale et illimitée à partir du lundi

LEDJELY.COM

Entreprise : GPC Groupe présente sa nouvelle identité visuelle

LEDJELY.COM
Chargement....