Ledjely.com

Accueil » Cour d’appel de Kankan : l’Imam Nanfo Diaby maintient sa ligne de défense  
A la une Guinée Haute-Guinée

Cour d’appel de Kankan : l’Imam Nanfo Diaby maintient sa ligne de défense  

Condamné en première instance, le 26 mai dernier, à douze mois de prison dont six avec sursis et au payement d’une amende de cinq cents francs mille guinéens, le procès en appel du chroniqueur de la langue N’ko, Nanfo Ismaël diaby s’est ouvert ce mardi 5 Octobre 2021. Adeptes de cette écriture et membres de la secte Djedekolobaya sont venus en nombre à la cour d’appel de Kankan pour suivre ce procès en appel mais ils devront attendre le 12 octobre pour connaitre le sort de leur leader. 

C’est un Ismaël Nanfo Diaby plutôt serein et souriant qui s’est présenté ce matin devant les juges de la cour d’appel de Kankan accompagné de son avocat, Me Mohamed 2 Kourouma.

Au cours des débats, chaque partie a avancé ses arguments. Le ministère public représenté par le substitut du procureur général Ibrahim kalil Camara demande à la cour de retenir dans les liens de la culpabilité puis le condamner au temps mis en prison. « Nous espérons que ce temps va lui servir de leçon de vie. Nous souhaitons qu’il soit déclaré suffisamment coupable des faits qui lui reprochés et condamné au temps mis déjà en prison, soit quatre mois et quelques jours ».

L’avocat du prédicateur soutient que son client  est victime de sa foi religieuse tout n précisant qu’il a été agressé, sa mosquée détruite. « Il a perdu beaucoup de choses. Nous espérons que la semaine prochaine, notre client sera libre de ses mouvements car il n’y a aucune infraction en la matière », dira  Maître Mohamed 2 Kourouma.

Nanfo Diaby arrive à son procès, mardi 5 octobre 2021, à la cour d’appel de Kankan 

L’accusé, en larmes, dit n’attendre qu’une une seule chose  de la cour d’appel: «Je prie mon Dieu dans ma langue dans mon pays. Je ne suis pas un arabe et je ne vis pas dans une République arabe. Qu’on me libère, c’est tout ce que je demande,  je suis depuis cinq mois en prison parce que j’ai prié en maninka ! », s’exclame Nanfo Ismaël Diaby.

Le procès est renvoyé au 12 octobre prochain pour décision être rendue. En attendant Nanfo Ismaël Diaby retourne en prison. Il faut rappeler qu’il est poursuivi pour troubles et manquement aux dispositions règlementaires des articles 698 et 991 du code pénal.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

EMBALO : « Je n’ai jamais vu le président Sassou triste comme le jour du coup d’Etat en Guinée »

LEDJELY.COM

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM

TRANSITION EN GUINEE : quelles perspectives pour la Justice ? (1ère partie)

LEDJELY.COM

GUINEE : vers l’élaboration d’un code de bonne conduite des journalistes

LEDJELY.COM
Chargement....