Ledjely.com
Accueil » Les menaces du CNRD ne s’adressent  qu’à ceux qui se sentent concernés ( Bah Oury)
A la une Politique

Les menaces du CNRD ne s’adressent  qu’à ceux qui se sentent concernés ( Bah Oury)

A travers un communiqué lu sur les antennes de la RTG jeudi soir, le CNRD a mis en garde les acteurs politiques et les activistes qui agissent contre la paix et la quiétude sociale. Bah Oury, président de l’UDRG souscrit à la démarche du Comité National de Rassemblement pour le Développement qui à ses yeux est en train d’agir conformément aux lois.

 Rencontré ce vendredi, 5 novembre, Bah Oury a donné son avis sur le dernier développement de l’actualité notamment la mise en garde du CNRD contre certains acteurs politiques et de la société civile. Pour lui,  cette mise en garde se justifie.  « Dans certains pays, les  coups d’Etat sont accompagnés par des emprisonnements voir même des actions extrajudiciaires qui sont traumatisantes pour la société, par contre en ce qui nous concerne avec ce qui vient de se passer les autorités du CNRD ont agi avec plus de sang froid et de sérénité vis-à-vis du régime déchu. L’ancien président est privé de mouvement mais sa sécurité physique et morale sont totalement assurées  et les privilèges qui sont du ressort d’un ancien président lui sont consacrés. En d’autres termes ce sont des attitudes qui sont en conformités avec les principes du droit de manière générale, mais nous voyons ces derniers temps des responsables du régime déchu, je ne mentionnerai pas du RPG, mais l’ensemble des responsables qui font montre de beaucoup de véhémence qui ne colle pas à la situation actuelle. Ils peuvent de par leurs droits réclamer un meilleur traitement voir même la libération de celui qu’ils appellent leur champion mais dans le respect des uns et des autres. Ils doivent également adopter des attitudes qui confortent la stabilité et la sécurité nationale. Plusieurs vrais et faux coups d’Etat se sont déroulés dans ce pays mais s’il y a des menaces derrière, il est très facile que même ces politiques qui tiennent de tels discours se mettent dans une position que leurs propres  sécurité  ne sera pas assurée. Il faut plutôt avoir des attitudes responsables qui vont dans le sens de l’apaisement et de la stabilité parce que le pays en a besoin pour sortir de cette transition et aller vers des élections libres, transparentes et crédibles, il faut rappeler que c’est la première fois, dans notre pays, qu’un président s’incline sur les tombes des victimes des exactions politiques et réhabilite des personnes injustement condamnées par le passé. Ce geste représente un message fort  de réconciliation, donc ces mises en gardes ou menaces s’adressent à ceux qui se sentent concernés, ils sont là et ils se connaissent ».

Ces derniers temps, Bah Oury effectue régulièrement des tournées à travers le pays pour échanger avec ses compatriotes. Si beaucoup pensent qu’il est déjà en campagne, le président de l’UDRG a une autre lecture. « Ce que je fais aujourd’hui,  je l’ai toujours fait. Si partir  vers des Guinéens  leur prodiguer des messages qui vont  dans le sens du rassemblement  et de ce qui peut être utile aujourd’hui et demain, c’est battre campagne alors j’assume, je suis en campagne pour l’intérêt de la Guinée. Quant à la future candidature à  l’élection présidentielle, elle est dans les mains de Dieu ».

Sekou Robert Kourouma

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM

SYMPOSIUM : Ultimes hommages à l’honorable Claude Kory Kondiano

LEDJELY.COM

URGENT : la CAF annonce le retrait de la CAN 2025 à la Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....