Ledjely.com
Accueil » Hausse du prix du pain : Certains consommateurs jugent raisonnable la décision du gouvernement
Actualités Guinée Société

Hausse du prix du pain : Certains consommateurs jugent raisonnable la décision du gouvernement

Dans un communiqué publié vendredi dernier, le Ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME a annoncé l’augmentation du prix du pain. La baguette double passe désormais de 4000 à 4500 francs guinéens en Guinée et la baguette simple de 2000 à 2250. Une décision diversement appréciée par les citoyens.

Le gouvernement a mis en avant le cours du blé à l’international pour justifier cette augmentation. Ousmane Keita, président de l’Union des consommateurs de Guinée, estime que la Guinée ne pouvait pas faire exception face à cette augmentation d’autant plus que  le blé n’est pas produit en Guinée. « Après un entretien avec certains responsables des associations des boulangers, nous avons compris que le pain ne devait même pas être vendu à 4500, mais à 5000. Au bout, l’État a fait des efforts en acceptant de sacrifier une bonne partie des taxes. Je crois que c’est 50 ou 60%. Nous avons aussi compris que les opérateurs c’est-à -dire les boulangers ont donné leur part de sacrifices, ainsi que les producteurs de farine pour que nous ayons ce prix là : 4500. Il faut comprendre que dès lors que le coût du blé à l’international va chuter, je reste convaincu que les prix reviendront à la normale », assure t-il

Même réaction chez Thierno Amadou Bah, citoyen, qui dit également comprendre cette augmentation. « C’est tout à fait normal parce qu’en Guinée, on ne produit pas le blé que les boulangers utilisent. Nous importons. À partir du moment où l’État guinéen avait revu à la baisse le coût du carburant, nous savons que cette fois-ci, c’est parce qu’ils n’ont pas le choix », exprime t-il

Par contre, Aminata Chérif Haidara, hôtelière, pense que l’État pouvait fournir plus d’efforts pour maintenir le prix du pain. « L’État doit subventionner. En Guinée, le pain est beaucoup consommé donc il faut que l’État pense à accompagner les boulangers et les consommateurs ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

28 SEPTEMBRE : un procès à plusieurs défis

LEDJELY.COM

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM
Chargement....