Ledjely.com
Accueil » RESIDENCES 2000 : les ex-occupants menacent la Guinée de « poursuites internationales »
A la uneActualitésGuinéePolitique

RESIDENCES 2000 : les ex-occupants menacent la Guinée de « poursuites internationales »

Finalement, il n’y a pas que Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré qui dénoncent les conditions dans lesquels ils ont été sortis de leurs domiciles respectifs. Du côté de la cité des Résidences 2000, sur la corniche sud, en lieu et place du concept de « récupération » mis en avant par les autorités, les ex-occupants se plaignent plutôt d’une « expropriation ». C’est ainsi qu’à la faveur d’une conférence de presse qu’ils animée ce lundi à Kipé, les avocats de la Société d’investissement des projets domiciliaires et constructifs (SIPDC) se disent indignés par la procédure utilisée dans l’expropriation de leur client. Ce faisant, ils menacent de poursuivre l’État guinéen au niveau des juridictions internationales si d’avance, ils n’étaient pas entendus par la justice guinéenne.

D’entrée, Me Koundiano Sékou, du pool des avocats des ‘’Résidences 2000’’ note que c’est par un communiqué de presse son client a appris que le site qu’il occupait était visé par l’action de récupération des domaines de l’État engagée par le patrimoine bâti public. Il rappelle à l’occasion que le domaine dont il est question était au demeurant vide et servait de dépotoir d’ordures pour les citoyens. Cela, dit l’avocat, c’est avant que le site ne soit vendu à son client par voie de titre foncier, suivant un décret signé des mains de feu le président Lansana Conté.

Et pour la viabilisation de l’espace, la SIPDC, dit-il, a investi 40 millions de dollars pour la construction des bâtiments sur les lieux. « Et de but en blanc, on instaure un système de gestion par le patrimoine bâti qui vient barricader les lieux en possession des bureaux de gestion des ‘’Résidence 2000’’ et qui commence à rentrer en contact avec les locataires pour dire : c’est à nous que vous devriez désormais payer les loyers. C’est comme si vous veniez dire : c’est moi qui vous ai vendu ces terrains. Maintenant comme vous avez construit, je vous les reprends. C’est ça le schéma simpliste » déplore l’avocat.

Aliou Nestarlin

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM
Chargement....