Ledjely.com
Accueil » Affaire Mohamed Mara contre FIM FM : ce que le journaliste réclame à l’entreprise médiatique
A la une Actualités Justice Médias

Affaire Mohamed Mara contre FIM FM : ce que le journaliste réclame à l’entreprise médiatique

Depuis quelques mois, le journaliste Mohamed Mara a engagé une plainte contre le Groupe Fréquence Médias, propriétaire de FIM FM, pour « des arriérés de salaire non payés ». Une affaire qui suscite beaucoup de réactions au sein de l’opinion publique.

Animant une conférence de presse ce vendredi 25 mars 2022 à la maison de la presse sise à Kipé, dans la commune de Ratoma, l’avocat de l’ancien chroniqueur de l’émission phare « Mirador » est revenu sur ce que son client réclame à ses anciens collaborateurs.

Revenant sur la mode d’employabilité du journaliste par le Groupe Fréquence Médias dont l’activité, dit-il, avait démarré le 3 juillet 2020, Me Alpha Yaya Dramé, avocat du journaliste Mohamed Mara révèle d’abord que son client avait « été débauché de l’entreprise Espace FM pour travailler non pas dans une radio qui existait mais pour faire exister une radio ».

Selon lui, il avait été conclu dans un contrat de travail que son client allait occupé les fonctions de « directeur-adjoint de la radio, directeur des stratégies du développement de la formation des affaires juridiques et animateur, avec un salaire de base de 10 millions de francs guinéens et les différences d’indemnités qui correspondent à 10 millions. Ce qui fait le tout à 20 millions ».

Cependant, précise l’avocat du journaliste, son client a commencé à percevoir un salaire de 2 millions sur les 20 millions prévus. « La dernière qu’il a reçu, c’est 8 sur 29 millions. Il n’a jamais reçu les 35% de son salaire », a-t-il indiqué, avant de préciser qu’en plus de ce manquement, son client « a été successivement démis de ses fonctions et remplacé par des personnes mêmes qui étaient dans son bureau, et que lui-même a entretenu pour être recruté, sans accord préalable ».

Et donc, selon Me Dramé, le journaliste Mohamed Mara réclame « des arriérés qui s’élèvent à 263 millions de francs guinéens » à l’entreprise Groupe Fréquence Médias, dirigée par Aboubacar Diallo.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Le CNT n‘est pas l’égal des 8e et 9e législatures de l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

KISSIDOUGOU : sale temps pour les vendeurs des pagnes Faré Yaré !

LEDJELY.COM

MADINA-OULA : 26 personnes arrêtées dans un conflit domanial

LEDJELY.COM

Sory Doumbouya dévoile ses ambitions à la tête de la Confédération nationale des professionnels de la pêche de Guinée

LEDJELY.COM

ACCOMPAGNEMENT DU SPORT : Guinée Games continue sa mission citoyenne !

LEDJELY.COM

Face à la pénurie de carburant, la SONAP en guerre contre la vente de l’essence dans les bidons

LEDJELY.COM
Chargement....