Ledjely.com
Accueil » HADJJ 2022 : le tarif est-il exorbitant ou raisonnable ?
A la uneActualitésGuinéeMondeSociété

HADJJ 2022 : le tarif est-il exorbitant ou raisonnable ?

Il y a quelques heures, le secrétariat aux affaires religieuses a officialisé le tarif du Hadjj 2022 en Guinée. Celui-ci est de 60 millions GNF.

Ce prix, vu le niveau de vie en Guinée, peut sembler exorbitant. Mais au regard de la conjoncture économique mondiale, il est tout à fait raisonnable.

Pour rappel, le dernier Hadjj avant la pandémie liée au coronavirus, soit en 2019, était à 40 millions GNF. Mais entre temps, la pandémie a vraiment tout changé.

Il faut dire que le prix du Hadjj est souvent fixé en fonction des tarifications imposées par l’Etat soudien sur chaque produit et service. Or, depuis le début du coronavirus, nous qui vivons en Arabie saoudite aujourd’hui, pouvons témoigner que beaucoup de choses ont changé ici, et à juste raison d’ailleurs.

Prenez l’exemple sur le Carburant. En 2019, le litre était vendu en Arabie saoudite à 1,53 Riyal saoudien, soit à peu près 3500 GNF. Aujourd’hui en 2022, ce litre est à 2,18 RSA, soit 5200 GNF. Alors que ce pays est le plus grand exportateur du pétrole au monde.

Et c’est ainsi pour tous les produits ici.

Le prix du Hadjj comprend entre autres le visa et les billets d’avion, le transport à l’intérieur de l’Arabie saoudite, la restauration, l’hébergement, etc….,

On peut alors estimer que ce prix est raisonnable, surtout quand on le compare à certains pays tels que :

  • Sénégal : 4 millions 200 mille FCFA, soit 60 millions 490 mille GNF ;
  • Mali : 4 millions 500 mille FCFA, soit 64 millions 821 mille GNF ;
  • France : 8500 Euros.

Pour ne citer que ceux-là.

Il est vrai que les pays n’ont pas le même train de vie, mais les taxations en Arabie saoudite sont identiques pour tous les pèlerins.

Lors de son passage à Médine il y a 3 semaines, nous avons eu l’honneur d’échanger avec son excellence M. Karamoko Diawara, secrétaire général aux Affaires religieuses sur ces questions, et nous avons été rassurés quant au bon déroulement du Hadjj cette année.

Donc, nous devons tous exiger une bonne organisation du Hadjj pour que les services rendus à nos pèlerins soient à la hauteur de nos attentes.

Les services des autorités doivent surtout beaucoup communiquer sur tous les aspects des préparatifs afin de rassurer les candidats.

Dieu nous donne à tous la possibilité d’accomplir cet autre pilier de l’islam, qui n’est pas non plus obligatoire pour ceux qui n’en ont pas les moyens.

Ahmed Moussa Kone 

Etudiant à Médine – Arabie saoudite

Articles Similaires

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM
Chargement....