Ledjely.com
Accueil » A la morgue de l’hôpital Ignace Deen, les parents de Thierno Mamadou Diallo, tué par balle, encouragés à porter plainte contre X
ActualitésGuinéeJusticeSociété

A la morgue de l’hôpital Ignace Deen, les parents de Thierno Mamadou Diallo, tué par balle, encouragés à porter plainte contre X

Au lendemain de la mort par balle de Thierno Mamadou Diallo, lors d’une manifestation à Hamdallaye contre la hausse du prix du carburant, décidée depuis ce 1er juin par le gouvernement de transition, les parents du défunt étaient ce jeudi 02 juin 2022, à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, pour tenter de récupérer le corps. Mais sur place, ils n’ont pas pu récupérer la dépouille mortelle du jeune élève âgé d’une vingtaine d’années.

Selon Alpha Issiagha Diallo, le grand-frère aîné de la victime, les responsables de la morgue ont demandé à la famille d’aller porter plainte d’abord afin qu’il y ait une réquisition leur permettre de faire l’autopsie avant la restitution du corps. « On a déposé le corps à la morgue de l’hôpital Ignace Deen tout en donnant les circonstances dans lesquelles il est décédé. Quand on leur  a expliqué ces circonstances, les responsables de la morgue nous ont dit d’aller dans un commissariat de police le plus proche et porter plainte contre X. Et là ils nous donneront un document de réquisition, qui leur permettra de faire l’autopsie », a-t-il expliqué.

Encore sous le chagrin, M. Diallo semble perdu dans la démarche à suivre. Il dit n’avoir pas de moyen pour déclancher une procédure permettant de faire la lumière sur la mort de son petit frère. « J’envisage de porter plainte, mais je n’ai personne pour m’aider. Financièrement, je suis seul, je n’ai pas d’autres personnes ! Et je sais où mes moyens se limitent. Moi,  mon souhait aujourd’hui, c’est de récupérer le corps pour l’enterrer. Mes parents sont au village, ils ne sont pas bien portants, j’ai une mère qui souffre du gastrique. C’est d’ailleurs ce qui a causé le retard des études de Thierno Mamadou Diallo (le jeune homme tué hier soir devait passer son Brevet d’études du premier cycle (BEPC) dans quelques jours, ndlr). Parce que souvent il était à côté d’elle », a-t-il confié, avant de demander « que justice soit faite ».

Au moment où nous écrivions cette dépêche, le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Charles Wright, était arrivé à la morgue de l’hôpital Ignace Deen pour prendre des renseignements sur ce premier cas de décès en lien avec une manifestation depuis le coup d’État qui a porté au pouvoir la junte militaire dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Gouvernance : Bernard Goumou commence une tournée à l’intérieur du pays par la région de Boké

LEDJELY.COM

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM
Chargement....