Ledjely.com
Accueil » En réponse à la marche funèbre projetée par le FNDC, le procureur Charles Wright prévient…
A la uneJusticePolitiqueSociété

En réponse à la marche funèbre projetée par le FNDC, le procureur Charles Wright prévient…

Pour accompagner à sa dernière demeure Thierno Mamadou Diallo, tué le 1er juin dernier lors d’une manifestation à Hamdallaye contre la hausse du prix du carburant, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) avait appelé les citoyens à une marche funèbre qui était prévue ce lundi 06 juin 2022. Un appel que le procureur général près la Cour d’appel de Conakry trouve inopportun, avant de le traiter comme action visant à faire une récupération politique de l’affaire. Charles Wright menace donc de poursuivre en justice toute personne qui appellera à des tels événements.

Il a fait cette annonce ce dimanche à l’occasion d’un point de presse qu’il a animé à la Cour d’appel de Conakry. Pour Charles Wright, ce qui est déplorable, c’est la récupération politique et sociale que certains acteurs politiques et sociaux voudraient faire de cette situation. Un dossier judiciaire est en cours qui consacre, selon lui, beaucoup d’exigences en matière d’enquête. « Et les gens cherchent désespérément à faire un lien avec ce qui est fait par rapport à tous les crimes antérieurs. Je les comprends », a-t-il déclaré, avant d’indiquer que la famille du jeune homme tué par balle n’a pas voulu associer le FNDC aux funérailles de la victime, encore moins à d’autres groupes politiques « qui visent à faire un programme funèbre ».

Ainsi, a mis en garde le procureur : « On ne peut pas, en lieu et place de la famille, procéder à une récupération politique ou sociale de quoi que ce soit. C’est une procédure judiciaire qui est ouverte et qui n’a pas besoin de tumulte. Elle n’a besoin de sérénité ».

Selon Charles Wright, l’intention cachée derrière cette marche funèbre est « de troubler l’ordre public, la tranquillité et la paix publique ». Et d’assurer : « Nous sommes au courant de toute la préparation des t-shirts partout ».

Il prévient donc que des instructions fermes ont été édictées. « En cas de troubles, toutes les personnes qui ont lancé des appels à cette manifestation, quelle que soit la personne, ces personnes vont être poursuivies, arrêtées et déférées conformément à la loi », a-t-il mis en garde.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM

Foniké Mengue et de Billo Bah : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme appelle à les libérer

LEDJELY.COM
Chargement....