Ledjely.com
Accueil » Non, Lounceny Camara n’était poursuivi pour 20 millions GNF !
A la une Actualités Guinée Justice Politique

Non, Lounceny Camara n’était poursuivi pour 20 millions GNF !

Poursuivi par la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) pour des faits présumés de détournement de deniers publics, Lounceny Camara, l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, est décédé le 20 août dernier, sans avoir eu l’occasion de s’expliquer devant un juge dans le cadre du procès. Et à sa disparition, dans son entourage, certains ont dit que le montant pour lequel il avait été conduit à la Maison centrale était de 20 millions GNF. Faux, rétorque le procureur spécial de la CRIEF. Aly Touré dont la sortie au micro de la Direction de la communication et de l’information (DCI) de la présidence de la République a été diffusée ce jeudi sur la télévision nationale en a profité pour préciser que l’ancien ministre est décédé à l’hôpital et non en prison.

D’abord sur le lieu de décès de Lounceny Camara, Aly Touré se veut formel. « Je suis catégorique. Louceny Camara est allé en prison le 27 avril 2022. Le 2 mai 2022, il a bénéficié d’une ordonnance de fins d’hospitalisation. Entre ces deux dates, il n’y a que 5 jours. Il n’a pas fait qu’une semaine en détention. Depuis le 2 mai, il est au service cardiologique de l’hôpital Ignace Deen. Il n’est jamais retourné à la maison centrale. Il n’a jamais été réintégré. Il est décédé dans son lit d’hôpital à Ignace Deen », déclare le procureur.

En outre, Aly Touré n’aurait jamais été saisi d’une demande d’évacuation sanitaire à l’étranger au profit de l’ancien ministre. « Une évacuation n’a jamais été demandée, les documents existent. Je n’ai jamais eu un avis à donner sur une quelconque évacuation concernant M Louceny Camara », dit-il également à ce sujet.

Abordant ensuite la question relative au montant qui était reproché à Lounceny Camara, Aly Touré précise tout d’abord : « On ne peut pas poursuivre quelqu’un à la CRIEF pour 20 millions GNF. Ce n’est pas possible ».  Faisant remarquer que l’ancien ministre avait quatre autres co-accusés dans la même affaire, le procureur révèle que le « montant principal reproché par rapport aux poursuites primaires s’élève à 15 milliards GNF. Ces 15 milliards concernent la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale ». Aly Touré note même que « d’autres faits ont été découverts après », mais il se garde d’en dire davantage pour préserver le « secret de l’instruction ».

Balla Yombouno 

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....