Ledjely.com
Accueil » EDUCATION : l’ancien IRE de Kankan passe aux aveux
ActualitésEducationGuinée

EDUCATION : l’ancien IRE de Kankan passe aux aveux

L’ancien Inspecteur régional de l’éducation (IRE) de Kankan n’a pas pris assez de temps à la barre du tribunal correctionnel. Soumis aux questions nourries du procureur, Famoro Keita est vite passé aux aveux. 

Le procès contre les sept cadres de l’inspection régionale de l’éducation qui se tient au tribunal de première instance de Kankan entre déjà dans le vif du sujet. En effet, à la barre, l’ex numéro 1 du système éducatif dans la région a préféré ne pas faire durer le suspense. Très vite, il s’est mis à table. Et suivant ses explications, c’est une grosse arnaque que lui et ses collègues avaient mise en place pour berner les élèves.

De fait, des élèves, ils percevaient de l’argent, avec la promesse qu’ils les feraient réussir aux examens. En 2020, au compte du BEPC, ils ont ainsi concocté des résultats dont le taux de réussite se situait à hauteur de 64 % (candidats méritants et non méritants confondus). L’inspecteur régional se dit qu’un tel pourcentage ne passerait guère aux yeux du ministre qui commençait à avoir des soupçons au sujet de la région de Kankan. Alors, Famoro fait appel à l’informaticien de l’IRE à qui il demande de raboter les résultats de manière à obtenir un taux d’admission qui n’éveillerait aucun soupçon de la part du ministre. Au finish, le taux d’admission est ramené à 51 %. Et c’est ce résultat qui est transmis au ministère qui le valide.

Mais pour les cadres de l’IRE, rien n’est encore fini. En effet, il leur faut faire passer les élèves avec lesquels ils ont pris de l’argent. Et l’astuce qu’ils trouvent est d’ajouter à la liste des admis validée par les autorités, celle de ceux avec lesquels ils avaient pris de l’argent. Tout le monde est donc admis, du moins au niveau local. Mais quand l’heure d’établir les diplômes arrive, ceux qui n’étaient pas véritablement admis découvrent qu’ils avaient été floués.

Après l’inspecteur, ce fut au tour de l’informaticien de l’IRE de reconnaître aussi à la barre les faits pour lesquels, il est poursuivi. Oumar Camara, dit avoir agi sur instruction de l’inspecteur régional de l’éducation de Kankan d’alors.

Michel Yaradouno Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Emergence Mag Awards : liste des entreprises présélectionnées dans les catégories « Meilleure Banque commerciale de l’année » et « Femme Entrepreneure de l’année »

LEDJELY.COM

AN 1 DU CNT : le président de l’Assemblée législative du Burkina Faso répond à l’invitation de la Guinée

LEDJELY.COM

Justice : hommage à l’ancien ministre Me Bassirou Barry

LEDJELY.COM

Matoto : Mamadouba Tos et Morissanda Kouyaté participent à la journée de l’assainissement

LEDJELY.COM

Kindia : le colonel Doumbouya s’invite à l’assainissement de la ville

LEDJELY.COM

Culture : vers la construction d’une école de danse en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....