Ledjely.com
Accueil » Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM
ActualitésGuinéeHaute-GuinéePublireportage

Kankan : la question migratoire au cœur d’un atelier organisé par l’OIM

Après l’identification des Indicateurs de Gouvernance des Migrations (MGI) sur le plan National en 2020, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en collaboration avec Economist Impact (EI) a lancé depuis octobre 2022 le processus de consultation sur les IGM au niveau local. A l’image de certain pays de la sous-région, le choix est porté sur la ville de Kankan pour l’exercice du MGI au niveau local.  Du 25 au 27 Janvier 2023 la ville de Kankan a abrité l’atelier de consultance regroupant les acteurs locaux intervenant sur les questions de migration dans la capitale de la région de la Savane. C’est précisément la salle de conférence de l’hôtel du Buffet de la gare qui a servi de cadre aux échanges. 

C’est une trentaine de participants issus de la société civile, des forces de sécurité, des ONG, des organismes de l’administration publique et Privés, des agences du SNU à Kankan et de la presse qui a pris part à cet atelier. Pendant ce rendez-vous dans le Nabaya, il était question de présenter aux autorités locales de Kankan l’initiative IGM et son processus, et de démarrer la composante de collecte de données du projet en menant des entretiens informatifs clés pour recueillir les informations de base nécessaires pour la recherche.

Il faut rappeler que les IGM aident les gouvernements, sur demande, à faire le point sur leurs politiques et stratégies migratoires afin d’identifier les bonnes pratiques et les aspects qui pourraient être renforcés. En mettant l’accent sur l’appropriation gouvernementale du processus, les IGM aident les gouvernements aux niveaux national et local à améliorer progressivement leurs structures de gestion des migrations.

Le représentant de la délégation nationale de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) revient ici sur le bien-fondé de l’atelier. « Cette initiative s’inscrit dans les actions du Gouvernement Guinéen pour renforcer la Gouvernance sur la Migration en République de Guinée en se référant à des indicateurs pertinents et des données fiables. Cela passe nécessairement par la mise en place des institutions et instruments de gouvernance sur la base des indicateurs clairement définis et précis. Ces indicateurs permettront de mieux collecter, mesurer en vue de montrer les changements obtenus ou les progrès accomplis dans le cadre de la gouvernance des migrations en république de Guinée », souligne Joël Loua.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Kankan Mr Almamy Sambaly CAMARA a facilité les organisateurs pour cette initiative et remercier l’OIM pour le choix porté sur la ville de Kankan pour l’exercice du IGM au niveau local. Il rajoute : « La migration est une priorité pour le gouvernement de la transition et également pour les autorités de la ville de Kankan. Nous encourageons les participants à se prêter à l’exercice et fournir toutes les informations et documents nécessaires pour faire de cette consultance sur les Indicateurs de Gouvernance Migratoire une réussite. Ils doivent également se saisir de cette opportunité pour multiplier des actions qui visent à améliorer la gouvernance des migrations dans la ville de Kankan ». C’est sur ces mots qu’il déclare ouvertes les activités du IGM a Kankan

Après s’être réjoui de la qualité de l’atelier et des thèmes développés, le vice-président du conseil régional des organisations de la société civile de Kankan, émet des recommandations. « L’atelier a été très riche. J’étais très heureux qu’on m’ait choisi pour une recherche sur la gouvernance des migrations. Toutes les entités étaient représentées à la rencontre. On a mis les informations clés à la disposition du consultant. Et nous attendons que les différentes connaissances soient mises au service du pays pour modérer les potentiels candidats à la migration irrégulière. S’il n’est pas mal d’aller sous d’autres cieux, mais la meilleure façon aide tout le monde », indique Sékou 1 Condé.

C’est le même sentiment dont fait part la présidente du Club des jeunes filles leaders de Kankan. Pour Fanta Camara, une activité comme celle de l’atelier organisé par l’OIM doit être amplement démultipliée pour mieux outiller les acteurs clés de la société. « J’estime que cet atelier ne sera pas le dernier du genre. Notre pays en a suffisamment besoin au regard de la volonté de nous jeunes à sortir. Il faut aujourd’hui organiser ce secteur pour que la migration nous soit profitable…».  », recommande-t-elle.

Selon les organisateurs de cet atelier, d’autres activités sont prévues également à Conakry au terme desquelles un document soutenu pourra être mis à la disposition présentant les indicateurs de gouvernance des migrations en Guinée.

Michel Yaradouno, Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Forum d’Emergence Mag : la 2ème édition, c’est à partir de ce jeudi

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : quelle durée pour l’intérim ?

LEDJELY.COM

Procès de Pendessa : le verdict final attendu le 23 février

LEDJELY.COM

Loterie : Guinée Games fait son comeback pour le bonheur des parieurs

LEDJELY.COM

Football : le Milo FC battu par un ancien pensionnaire du club

LEDJELY.COM

Violences en RDC : où sont passées les promesses martiales de Tshisekedi ?

LEDJELY.COM
Chargement....