Ledjely.com
Accueil » Transition : le FNDC face à l’ultime défi de la mobilisation (Edito-Mognouma)
ActualitésGuinéePolitiqueTribune

Transition : le FNDC face à l’ultime défi de la mobilisation (Edito-Mognouma)

Le ministre porte-parole du gouvernement a jeté un pavé dans la marre trouble du débat politique guinéen en milieu de semaine dernière. C’était sans surprise   que cette autre prise de parole d’Ousmane Gaoual allait faire l’effet d’une déflagration. Dans un sens ou dans l’autre.

Pour rappel, le ministre des Postes, des Télécoms et de l’Economie numérique, sans ambiguïté aucune, ni langue de bois, fera clairement savoir à   l’opinion, à l’effet de rassurer celle-ci qui n’a jamais caché son inquiétude quant à l’éventuelle confiscation du pouvoir par les militaires, que son patron au palais Mohamed 5 ne restera pas au pouvoir au terme des deux années d’exercice convenus avec la CEDEAO, dans un compromis pourtant annoncé dynamique.

« Il ne restera pas une heure de plus au terme des deux ans du chronogramme de la transition. Au cas échéant, ce sera avec quelqu’un d’autre », telle est la quintessence de cette mise au point très importante de   Gaoual qui, par ailleurs, et très curieusement, n’apparaît pas dans son compte rendu hebdomadaire écrit du conseil des ministres. Un conseil des ministres au cours duquel, faut-il le préciser, ses propos sont prêtés au chef de l’Etat. De quoi donc faire douter les plus sceptiques. Mais peu importe. Car indépendamment de ce détail non moins important, le FNDC n’en était pas du tout convaincu. Le front anti troisième mandat pour Alpha Condé qui récidive contre la junte, après une période de très grande incertitude, donc après être resté longtemps sous l’éteignoir, s’est plutôt moqué. Il a tourné en dérision cette annonce avec les arguments, hélas sans cesse ressassés.

Par contre, la difficulté réside dans la stratégie de mobilisation.  Celle qui vise à s’enticher avec tout le monde, notamment ceux avec lesquels ils ont fixé une ligne rouge de non collaboration, cette stratégie paraît pour l’opinion comme un reniement.

 Le jeudi 16 février, le FNDC devrait surmonter ces ressentis pour mobiliser contre la junte au pouvoir.

Cependant, d’un constat mieux partagé, cet autre appel à manifester fait moins d’échos dans les QG des partis politiques, un brin résigné à cause de la traque de leurs cadres ainsi que des restrictions de toute nature qu’ils subiraient.  Pour cela, c’est aussi un constat, ils s’abstiennent d’assumer publiquement leur soutien à la marche du FNDC, de peur de gonfler les rangs dans les prisons. Au-delà de cette déclaration au contenu tout aussi lapidaire qu’habituel signée par les membres du Quatuor.

Ce qui veut dire que la peur du bide qui est sur les lèvres d’opposants, dans ce combat pour l’émancipation, n’est qu’illusoire. En réalité, personne ne veut être le prochain sur une liste noire de prétendants involontaires de la maison centrale. C’est un choix qui est questionné, analysé et contesté dans un régime militaire inflexible.

Ainsi, la question de la mobilisation taraude les esprits. C’est de savoir comment celle-ci sera-t-elle possible, au-delà du bluff et des grandes annonces, dans un contexte de répression ?

En effet, il est difficile de compter sur le RPG qui a du mal à trouver les arguments pour convaincre ses militants de la nécessité de se confondre à l’initiative d’un nouvel ami longtemps décrit comme étant le plus grand ennemi.

Il est aussi difficile de compter sur l’UFDG, le parti gros pourvoyeur de manifestants, quand on hésite à faire sien le combat de tous, et courir le risque de s’exposer à la caricature habituelle.

Incontestablement, le FNDC est face à l’ultime défi de la mobilisation.

In DjomaMedia

Articles Similaires

Axe Lambanyi-Hamdallaye : la grève plutôt suivie

LEDJELY.COM

Grève générale : les travailleurs du secteur de la monnaie électronique observent le mot d’ordre

LEDJELY.COM

Grève générale : de la T7 à Enco 5, boutiques, magasins et banques fermés

LEDJELY.COM

Grève générale : la ville de Kankan au ralenti

LEDJELY.COM

Grève générale : les activités paralysées le long de l’autoroute Fidel Castro

LEDJELY.COM

Grève générale : banques et assurances fermées, circulation paralysée sur l’axe Sonfonia-Kipé

LEDJELY.COM
Chargement....