Ledjely.com
Accueil » Les meneurs des manifs nocturnes traquées par les FDS
A la uneActualitésGuinéeHaute-GuinéePolitiqueSécurité

Les meneurs des manifs nocturnes traquées par les FDS

Depuis quatre jours, les citoyens de la commune urbaine de Kankan dorment la peur au ventre. Toutes les nuits, des dizaines de pick-up du Groupement des forces d’intervention rapide (GFIR) et de la gendarmerie sillonnent à la ville. Hier dimanche, plusieurs jeunes leaders ayant appelé à la dernière manifestation contre le délestage électrique ont été arrêtés. Dans ce contexte, d’autres ont fui.

Après Ousmane Kaba alias Mbia, président du mouvement citoyen pour l’électrification de la Haute Guinée, la traque des jeunes se poursuit de plus belle à Kankan. Kabiné Somono Condé, un autre jeune leader du mouvement ‘’Pas courant, pas dort’’, a lui, échappé de justesse à l’arrestation.  Joint au téléphone, il explique que les agents de l’unité d’élite GFIR ont effectué une descente musclée à son domicile hier dimanche. « Quatre pick-up des forces spéciales et de la police ont débarqué chez moi ce matin, alors que j’étais parti à mon lieu de travail en ville et ma femme aussi était allée travailler. Donc la porte de la maison était fermée. Les agents ont demandé un enfant dans la cour qui leur a montré ma maison, ils ont défoncé la porte et celle de mes voisins. Dans ma maison, ils ont pris 18 millions GNF dans un sac à l’intérieur mon armoire, ils ont pris également une somme de 800.000 GNF qui étaient déposés sur mes documents. En un mot, ils ont vandalisé la maison et sont partis. Quand ils ont vu que je ne suis pas à la maison, ils ont pris mon grand frère pour une destination inconnue », témoigne-t-il.

Au-delà de ce jeune, Michel Pivi, président de la coalition des jeunes du Nabaya, par ailleurs secrétaire régional du Syndicat de la presse, qui avait invité les citoyens à manifester via une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, reste depuis la journée injoignable. D’autres jeunes leaders impliqués dans leurs dernières émeutes anti-délestages, quant à eux, ont choisi la fuite.

Arrivé spécialement à Kankan à la suite de ces manifestations, le général Balla Samoura, Haut-commandant de la gendarmerie nationale, coordonne lui-même toutes les activités. Il a eu de longs entretiens avec les autorités judiciaires et administratives ce dimanche à la cour d’appel de Kankan. Pour rappel, le procès des personnes interpellées s’ouvre ce lundi matin.

Michel Yaradouno Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Kankan : un membre de la délégation spéciale jette l’éponge

LEDJELY.COM

Indépendance de la justice : ces révélations troublantes de Kairaba Kaba

LEDJELY.COM

Kissidougou : A peine installé, le président de la délégation spéciale décline ses priorités

LEDJELY.COM

Enseignement pré-universitaire : le ministre corrige le calendrier des examens

LEDJELY.COM

Justice : Yaya Kairaba Kaba prohibe les « décolletés, faux-cils et ongles »

LEDJELY.COM

ANAQ-Guinée : avis général de passation des marchés publics

LEDJELY.COM
Chargement....