Ledjely.com
Accueil » Justice : Alpha Amadou Baldé a perdu « quatre dents » le 28 septembre 2009
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitiqueSociété

Justice : Alpha Amadou Baldé a perdu « quatre dents » le 28 septembre 2009

Le procès des présumés auteurs et commanditaires du massacre du 28 septembre se poursuit devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la cour d’appel de Conakry. Ce mardi 4 avril, c’est Alpha Amadou Baldé, victime de coups et blessures volontaires, torture et séquestration dont la comparution a commencé.

Etant partie civile dans ce procès, Alpha Amadou Baldé affirme qu’il était présent au stade du 28 septembre, quand les tirs ont commencé le jour du massacre. Pris de panique, il s’était dirigé vers la tribune où étaient installés les leaders politiques. « Vu que les tirs s’accéléreraient et que les gens tombaient, je me suis dirigé vers la clôture pour escalader le mur. C’est ainsi que les militaires sont venus me prendre et ont commencé à me battre. Ensuite, ils m’ont retiré les téléphones que j’avais avant de m’embarquer à bord d’un pick-up de l’antidrogue et nous ont transportés au camp Alpha Yaya Diallo », déclare-t-elle.

Poursuivant son récit, il évoque son séjour à l’intérieur du camp qui servait alors de siège de la présidence. « Arrivés au camps Alpha Yaya, ils nous ont conduits à la présidence. Ensuite, j’ai entendu un gendarme dire ‘’M. le président, venez voir les ennemis du pays’’.  Mais quand j’ai voulu regarder, un autre m’a frappé à la figure et je suis tombé dans le camion.  Je ne pouvais même plus voir, tant le coup était fort », indique-t-il.

Il n’a pas eu le temps de dévisager le président. Parce qu’au bout d’un certain temps, lui et ses compagnons d’infortune ont été conduits au service de Moussa Tiégboro Camara. Là, il affirme avoir été par les hommes en uniforme relevant du service du colonel Tiégboro. Des hommes qui l’ont à nouveau battu et l’ont conduit dans une cellule ou étaient détenus d’autres manifestants. A la barre, il déclare voir perdu 4 dents à la suite de cette bastonnade. Au total, ils auraient été détenus pendant trois dans les locaux du service antidrogue de colonel Tiégboro.  Trois jours parmi d’autres personnes grièvement blessées et durant lesquels ils n’ont ni mangé, ni bu. Ce n’est qu’au 4ème jour, en arrivant au PM3 qu’ils se seraient nourris.

Répondant à une question du parquet, Alpha Amadou dit avoir vu le jour du massacre, beaucoup de femmes qui marchaient nues. Il s’était alors imaginé qu’elles avaient perdu leurs pagnes dans la bousculade. Il rapporte par ailleurs qu’il y avait beaucoup de gendarmes à l’esplanade du stade notamment.

Aminata Camara

Articles Similaires

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM

Youssouf Konaté, sage de Kankan : « S’il y a entente entre Peuls et Malinkés, … »

LEDJELY.COM

Procès du 28 septembre : Me Jocamey Haba s’attaque au lien entre Dadis et les recrues de Kaléah

LEDJELY.COM

Lambanyi : le 4ème étage d’un immeuble parti en fumée

LEDJELY.COM

BEPC : des surveillants et candidats éliminés

LEDJELY.COM

Mois de l’enfant : Le Ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables et ses partenaires lancent les plaidoyers communautaires sur le droit des enfants à l’éducation

LEDJELY.COM
Chargement....