Ledjely.com
Accueil » Transports : le ministre Félix Lamah dans les locaux de Yattassaye et Fils
A la uneActualitésGuinéeTransport

Transports : le ministre Félix Lamah dans les locaux de Yattassaye et Fils

A la tête d’une forte délégation, le ministre des Transports, Félix Lamah était ce mercredi 17 mai 2023, dans les locaux des Etablissements Yattassaye et Fils, entreprise détentrice de la convention de fourniture des plaques d’immatriculation minéralogiques et sécurisées. Et c’est le premier responsable de l’entreprise en personne qui a reçu la délégation ministérielle. Occasion qu’Ibrahima Khalil Yattassaye et ses collaborateurs ont mise à profit pour retracer à l’intention de leurs hôtes, le parcours client à l’intérieur de leur entreprise, en s’appuyant sur l’appli dédiée à la gestion des plaques d’immatriculation. Ils en ont aussi profité pour soumettre au ministre leurs doléances quant respect de la convention les liant à l’État guinéen.

C’est dans une ambiance conviviale que les responsables et le personnel des Etablissements Yattassaye et Fils ont accueilli la délégation ministérielle. Ibrahima Khalil Yattassaye a fait visiter au ministre et à sa suite l’ensemble des installations de l’entreprise, sises à Coléah. Ensuite ils se sont rendus dans le bureau du responsable des stocks et des questions numériques. Un poste stratégique pour cette société qui fait de la sécurité des données une priorité.

Ledit responsable, Housseine Chérif, s’est évertué à démontrer au ministre Félix Lamah et à sa délégation les efforts que l’entreprise déploie pour garantir la qualité et la sécurité de ses services et la traçabilité des plaques d’immatriculation qu’elle produit. Pour terminer, le responsable des Stocks et des questions numériques a fait le point des dernières plaques écoulées par les Etablissements Yattassaye.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le ministre et sa délégation ont plutôt été impressionnés. « On est vraiment satisfait, parce que cet exposé nous a permis de connaître quel est le système informatique utiliser par la société Yattassaye. C’est vraiment intéressant, parce qu’avec ce système, ils peuvent tracer les plaques vendues tout en identifiant l’emboutisseur à partir du numéro de plaque jusqu’à la personne qui a acheté », a confié Mme Bah Madina Diawara, Directrice nationale adjointe des Transports terrestres.

Pour sa part, le responsable en charge des opérations des Etablissements Yattassaye, au nom de ses collègues, a d’abord tenu à remercier le ministre pour le déplacement. Mohamed Yattassaye assure par ailleurs avoir pris bonne note des observations du ministre, sans oublier de donner des précisions sur le bien-fondé de la rencontre. « Ce fut l’occasion pour nous d’échanger avec le ministre et toute sa délégation par rapport aux questions techniques au regard des besoins et des zones d’ombre qu’ils avaient par rapport à notre activité. Il semble qu’au regard de tout ce qui a été fait, ils sont sortis globalement satisfait », a-t-il indiqué.

La visite du ministre aura également permis aux responsables des Etablissements Yattassaye de soumettre à ce dernier leurs doléances, par rapport aux problèmes qu’ils rencontrent dans la mise en œuvre de leur convention. En effet, si l’entreprise Yattassaye est légalement la seule société habilitée via une convention dument signée avec l’Etat, à fournir les plaques d’immatriculation, il se trouve qu’une autre entreprise s’est illégalement accaparée cette activité depuis des années.  « Aidez-nous à ce que notre convention soit respectée. Deux ans depuis qu’on a signé notre convention jusqu’à maintenant l’application fait toujours défaut sur le terrain », s’est plaint Mohamed Yattassaye. Un cri de cœur qui est manifestement tombé dans de bonnes oreilles. En tout cas, avant de partir, le ministre a rassuré les responsables de Yattassaye de la disponibilité de son département à faire en sorte que la convention soit respectée.

A préciser que les Etablissements Yattassaye et Fils disposent de stocks suffisant pour satisfaire la demande locale en plaques d’immatriculation minéralogiques et sécurisées. En effet, au-delà du stock local entreposé dans les locaux de l’entreprise, à Coléah, il y un stock global situé, lui, à à Kipé. Et les responsables de l’entreprise rassurent de leur capacité à honorer leurs engagements en mettant à disposition des plaques en quantités suffisantes.

Aliou Bah

Articles Similaires

Levée de la restriction d’internet : est-ce déjà un premier résultat de la pression syndicale ?

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : la preuve de l’échec de la « gouvernance CNRD », selon le FNDC

LEDJELY.COM

Urgent: le mouvement syndical annonce une grève générale et illimitée à partir du lundi

LEDJELY.COM

Entreprise : GPC Groupe présente sa nouvelle identité visuelle

LEDJELY.COM

Forum Emergence Mag : c’est parti pour la deuxième édition

LEDJELY.COM

Sénégal : quelle annonce attendre de Macky Sall ?

LEDJELY.COM
Chargement....