Ledjely.com
Accueil » Future constitution : la presse opposée à la limitation de l’âge des candidats aux élections
A la uneActualitésGuinéePolitique

Future constitution : la presse opposée à la limitation de l’âge des candidats aux élections

Le débat d’orientation pour l’élaboration d’une nouvelle constitution se poursuit au palais du peuple où siège le Conseil national de la Transition (CNT). Ce lundi 29 mai 2023, c’était, entre autres, autour des associations de presse, de faire part de leurs propositions dans l’optique de la rédaction de la nouvelle loi fondamentale. Au nombre des contributions, on a le fait que la presse ne trouve pas pertinente la limitation de l’âge des candidats aux futures élections.

A la tribune du Conseil national de la Transition, Amadou Tham Camara, porte-parole de circonstance des associations de presse a dit souhaiter que la nouvelle constitution puisse consacrer le caractère « constitutionnel » de la liberté d’expression et la liberté de presse. « Dans la nouvelle constitution, demande le président de l’AGUIPEL, il doit être inscrit en lettres d’or que les médias indépendants et les hommes de médias, dans l’exercice de leur métier, doivent être protégés parmi l’Etat ».

En outre, par la voix d’Amadou Tham Camara, la presse guinéenne sollicite que les coups d’Etat et les tripatouillages de constitution soient assimilées à de la « haute trahison ».

Désireux de réduire le pouvoir décrétal du président de la République, les médias guinéens proposent que les nominations par ce dernier aux emplois civils soient subordonnées à un avis public de la commission permanente, compétente de l’Assemblée nationale. En outre, la corporation de la presse recommande que les décrets de nomination du président de la République devront se limiter aux ministres, ambassadeurs, secrétaires généraux, chefs de cabinet et conseillers principaux.

Pour ce qui est de l’élection présidentielle, la presse guinéenne propose la candidature d’un ticket comprenant le président et le vice-président.  Pour ce qui est du mandat, les médias proposent qu’il soit de 5 ans, renouvelable une seule fois.

Pour minimiser l’hégémonie des partis politiques, les associations de presse suggèrent la « candidature indépendante » pour la présidence de la République et la députation.

Par ailleurs, elles recommandent le couplage des élections (présidentielle, législatives et communales) tous les 5 ans. Cette option ayant, à leurs yeux, l’avantage d’éviter au pays le coût élevé de l’organisation des élections et les conflits qui en découleront. Ceci dit, pour les élections devant avoir lieu au cours de cette transition, la presse propose que le cycle inscrit dans la charte de la Transition soit respecté, à savoir référendum, communales, législatives et présidentielle.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Tabaski : le bilan révèle trois morts

LEDJELY.COM

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM
Chargement....