Ledjely.com
Accueil » Sénégal : Macky Sall face à l’histoire !
A la uneActualitésAfriqueGuinéePolitique

Sénégal : Macky Sall face à l’histoire !

Qu’arrive-t-il à l’Afrique de l’ouest ? Comment expliquer la reculade qui caractérise aujourd’hui cette région, jadis espoir de tout un continent ? C’est à croire que les trois transitions à la conduite laborieuse et à l’issue incertaine ne suffisaient pas. Il a fallu que le Sénégal, comme en 2012, se mêle à ce trouble contagieux, à ce chaos généralisé. Encore qu’au Sénégal, la crise à un nom : Macky Sall. Oui, toutes les menaces et tous les périls qui guettent aujourd’hui notre voisin du nord sont de la responsabilité exclusive du président sénégalais. Comme piqué par le virus d’Abdoulaye Wade, d’Alpha Condé et d’Alassane Ouattara, il fait dans l’entêtement et l’autisme. Absorbé par son désir irrépressible de se maintenir au pouvoir, il est inaccessible au cri de cœur d’une jeunesse qui l’avait pourtant acclamé il y a 11 ans. Enfermé dans sa bulle, il a comme oublié que pour les mêmes raisons et dans les mêmes circonstances, la même jeunesse avait su imposer son verdict à Abdoulaye Wade. Et nul doute qu’elle lui réservera le même sort.

Quelle ironie ! Il y a à peine 20 ans, le Sénégal, le Mali et le Burkina Faso étaient l’incarnation d’une certaine stabilité en Afrique de l’ouest. Ils symbolisaient la promesse d’un certain progrès. Et à l’époque, des pays tels la Guinée Bissau, la Gambie, la Sierra Léone et Libéria représentaient la face hideuse de la région. Eh bien, les choses se sont radicalement inversées. Est-ce à dire qu’il faut avoir touché le fond pour retrouver la voie de la raison ? On ose espérer que non. En tout état de cause, ces dernières années, ce qui se passe dans l’espace ouest-africain n’a rien de rassurant. Le recul est patent et la décadence, effroyable. Chez les dirigeants des pays de la région, ce ne sont plus les principes et les valeurs qui sont contagieux. C’est plutôt la boulimie du pouvoir. On avait pensé que le sort réservé en 2014 à Blaise Compaoré, servirait de leçon aux autres. Alpha Condé et Alassane Ouattara sont venus doucher nos espoirs. Et aujourd’hui, c’est Macky Sall qui marche aveuglement sur leurs pas. Sans le savoir, il risque de faire sauter l’ultime digue qui retient la région. En effet, que restera-t-il si le Sénégal lui aussi tombait dans le chaos ? Que se passera-t-il quand les pseudo-panafricanistes à l’affut se mettront à instrumentaliser cette autre crise ? Que deviendra cette région si au-delà du Mali, du Burkina et dans une moindre mesure le Togo et le Bénin, les groupes terroristes venaient à profiter de cette mésentente politique au Sénégal ?

Macky Sall doit s’arrêter pendant qu’il est temps. Quand on a eu l’insigne honneur de présider aux destinées de son pays pendant 12 ans, il faut savoir partir. Il faut écouter la voie de la sagesse et s’en aller. Cela peut notamment vous éviter une humiliation à l’image de celle dont Alpha Condé été couvert le 5 septembre 2021, quand on l’a brandi comme un trophée dans les rues de Conakry. En outre, aucune richesse, aucun privilège ne devraient justifier que l’on participe à la destruction du riche héritage que traine le Sénégal. Bien sûr, quand on a des choses à se reprocher durant sa gestion, on n’est pas toujours pressé de partir. De peur que votre successeur ne découvre l’ampleur du gouffre que vous lui léguez comme héritage. Mais un leader, ça doit savoir assumer. Surtout, ça ne doit pas faire passer ses propres intérêts au-dessus de ceux de tout un pays, voire de tout un continent. Macky Sall est donc face à l’histoire.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

Guinée : c’est parti pour la campagne nationale d’offre gratuite des services de planification familiale

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : « Certains partis ont leurs sièges dans des magasins »

LEDJELY.COM

Sécurité : Bah Oury lance la construction du siège du ministère

LEDJELY.COM

Salifou Camara Super V : les hommages des proches au défunt président de la Féguifoot

LEDJELY.COM

Vaccination : amélioration de la chaîne du froid à Boffa

LEDJELY.COM

Boycott des audiences par les avocats : quel impact sur le verdict annoncé dans le procès du 28 septembre ?

LEDJELY.COM
Chargement....