Ledjely.com
Accueil » Occident/Russie : l’Afrique du sud fait son choix…
A la uneActualitésAfriqueMondePolitique

Occident/Russie : l’Afrique du sud fait son choix…

Fidèle à une certaine tradition de neutralité de la part de son pays, le président Cyril Ramaphosa n’aurait certainement pas souhaité se retrouver dans la situation d’avoir à choisir entre l’ami russe et l’Occident avec lequel son pays fait des affaires. Mais cette fois, il ne pouvait pas se débiner. Aucune échappatoire possible. Le débat sur la participation ou non de Vladimir Poutine au sommet des Brics que la Nation arc-en-ciel organise du 22 au 24 août 2023, obligeait le président Ramaphosa à se prononcer. Consentir à ce que le maître du Kremlin prenne part au sommet, avec la garantie qu’il ne serait pas arrêté, aurait été un acte de loyauté à l’égard de Poutine. Mais le camp d’en face y aurait vu un pied-de-nez et une préférence affichée. Or, laisser le président russe se faire arrêter sur le sol sud-africain, lui-même avait dit que cela équivaudrait à une déclaration de guerre. Entre les deux, il opte pour la voie médiane, à savoir se priver de la participation de Poutine au sommet. Même si le camp occidental peut y avoir la marque de la pression contre la Russie et son dirigeant, du fait de l’invasion de l’Ukraine.

Si on a récemment dit du discours à la Nation du président sénégalais qu’il a mis fin à un long suspense, en annonçant qu’il ne briguerait pas le troisième mandat, on peut dire de Cyril Ramaphosa qu’il met également un terme à un dilemme qui paraissait insoluble. En tout cas, l’Afrique du sud était depuis des mois au cœur d’un débat houleux entre les partisans de la participation de Vladimir Poutine au sommet des Brics, en fin août, et ceux qui y sont vigoureusement opposés. Globalement, on a d’un côté, le bloc occidental qui s’est particulièrement ressoudé en marge du déclenchement de la guerre en Ukraine, en février 2022, et celui de tous ceux qui en ont marre de « l’arrogance » et de « l’égoïsme » des Occidentaux et qui voient en la Russie, l’alliée de circonstance susceptible de faire mordre la poussière à l’Occident.

Après mures réflexions et des négociations discrètes entre les dirigeants sud-africains et ceux de la Russie, les deux parties, faisant le rapport risque/opportunité, en viennent à conclure que la non-participation de Vladimir Poutine est un moindre risque. Cela évite à l’Afrique du sud l’embarras qui aurait pu résulter de son refus de faire arrêter son hôte de marque. Parce qu’en réalité, personne n’envisageait véritablement l’option de l’arrestation de Poutine en Afrique du sud. Mais après l’épisode d’Omar el-Béhir, en 2015 et les salves de critiques qui l’avait accompagnée, Cyril Ramaphosa a plutôt eu raison de ne pas faire dans l’entêtement. D’autant que la question avait commencé à polluer le débat politique national en Afrique du sud.

Cela dit, si l’idée pour la Nation arc-en-ciel était de s’entourer de précautions susceptibles d’éviter à fâcher une des parties, on ne peut pas dire que c’est réussi. Car même si le communiqué laisse croire que le président russe a consenti à ne pas venir, on imagine bien qu’il a vécu tout cela comme une restriction résultant de la pression qu’il subit de la part des Occidentaux, depuis qu’il a envahi l’Ukraine. Il aurait bien été content de fouler le sol sud-africain et démontrer ainsi qu’il n’est point isolé. Or, justement, sa non-participation au sommet est en soi le symbole de cet isolement. Et à son corps défendant et peut-être la mort dans l’âme, l’Afrique du sud y concourt, dans ce cas précis.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

Guinée : les Forces vives agitent le spectre d’une manifestation

LEDJELY.COM

« Je suis heureuse de recevoir ce vaccin contre la COVID-19 », Agnès, 14 ans

LEDJELY.COM

Transition : « Guinéens, j’implore notre responsabilité à tous »

LEDJELY.COM

Guinée : de l’importance de la protection des données à caractère personnel

LEDJELY.COM

Accident ferroviaire : le train de la compagnie Rusal déraille au niveau de Kaporo-rails

LEDJELY.COM

Le Pont unique de Tanènè : à date, tous les grands travaux sont bouclés

LEDJELY.COM
Chargement....