Ledjely.com
Accueil » Côte d’Ivoire : retraite forcée pour Bédié, l’auteur de « l’ivoirité »
A la uneActualitésAfriquePolitique

Côte d’Ivoire : retraite forcée pour Bédié, l’auteur de « l’ivoirité »

Par la force des choses, les dinosaures de la scène politique ivoirienne font progressivement place à leurs cadets. Si jusqu’ici Henri-Konan Bédié, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara ont rechigné à se retirer, le premier d’entre eux y a été contraint ce mardi 1er août 2023. En effet, dans la soirée d’hier, la famille de l’ancien président a annoncé son décès à l’âge de 89 ans. Au-devant de la scène politique de son pays depuis qu’en 1993, succédant au « Vieux » Félix Houphouët-Boigny, il est arrivé à la tête du pays. Se faisant élire ensuite en 1995, il n’en a été éjecté que par le coup d’Etat de Robert Gueï, en 1999. De sa longue carrière, on retient surtout le concept « d’Ivoirité » qu’il avait inventé contre Alassane Ouattara, à l’époque opposant en vue. Concept controversé qui avait donné lieu à une campagne xénophobe et qui avait même débouché sur une partition du pays.

 Henri Konan Bédié « est décédé à la Polyclinique Internationale Sainte Anne-Marie (PISAM) », a déclaré un membre de sa formation politique. C’est donc à l’âge de 89 ans, que l’ancien Président ivoirien est mort. L’homme politique a occupé différents postes de responsabilité. Il a été nommé ambassadeur à 26 ans, ministre de l’Economie à 32 ans.

Henri Konan Bédié était le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), formation du premier président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny. Chef d’Etat de la Côte d’Ivoire, de 1993 à 1999, Henri Konan Bédié n’excluait d’être candidat à la prochaine élection présidentielle dans son pays. Fin mars dernier, il avait même été désigné candidat unique à sa succession à la présidence du PDCI. Il en avait profité pour appeler les membres de son parti à s’unir pour remporter la prochaine élection présidentielle en 2025. Sauf qu’il a été emporté par la grande faucheuse, avant cette échéance électorale.

Candidat à la dernière élection présidentielle, remportée par Alassane Ouattara, Konan Bédié, né le 5 mai 1934 dans le village de Dadiékro, était connu notamment pour son concept nationaliste. Il n’a de cesse prôné l’’ivoirité’’ qui a apporté pas mal de crises en Côte d’Ivoire, considérée comme l’eldorado de la sous-région, où convergeaient toutes sortes de nationalités. Son décès, ce mardi 1er août 2023, tourne la page d’un grand pan de l’histoire de la Côte d’Ivoire indépendante.

Quant aux deux autres acteurs de sa génération que sont le président en exercice Alassane Ouattara, et son prédécesseur, Laurent Gbagbo, les observateurs prédisent qu’ils jouent leurs dernières partitions. Pour ce qui est du premier, il y a peu de chance qu’il brigue un nouveau mandat, en 2025, à la fin de celui qu’il assume maintenant. En ce qui concerne le second, si une certaine fierté personnelle l’a amené à fonder un nouveau parti politique, le PPA-CI, il n’a plus ni le temps, ni l’énergie de conférer à celui-ci le succès que le FPI a pu avoir. D’ailleurs, on peut penser que son exclusion du fichier électoral, en prévision des élections locales prochaines, sonne comme annonciatrice de sa propre retraite.

Amadou Diallo

 

Articles Similaires

Me Jocamey Haba : « Le président Dadis a été inculpé pour des raisons politiques »

LEDJELY.COM

Coyah : un camion se renverse au milieu de la chaussée et perturbe la circulation

LEDJELY.COM

Fermeture des médias : Bah Oury pas disposé à « s’engager sur la voie de la levée de la décision »

LEDJELY.COM

Diécké : un vendeur de carburant accuse des agents de la SONAP de tentative de rançon

LEDJELY.COM

RAVEC, fichier électoral : Bah Oury sème la confusion

LEDJELY.COM

Konta : une délégation ministérielle sur le site de construction de l’usine de fabrication de bouteilles de gaz

LEDJELY.COM
Chargement....