Ledjely.com
Accueil » 5 septembre : Fodé Baldé dresse un bilan « globalement négatif »
A la uneActualitésGuinéePolitique

5 septembre : Fodé Baldé dresse un bilan « globalement négatif »

En Guinée, on est à une semaine du second anniversaire – le 5 septembre – de l’arrivée du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), à travers la personne du colonel Mamadi Doumbouya. Et c’est donc l’occasion de faire une pause pour évaluer la marche du pouvoir durant les derniers 24 mois. C’est un peu l’exercice auquel s’est prêté ce samedi 26 août l’Union des forces républicaines (UFR) de l’ancien premier ministre, Sidya Touré, en marge de son Assemblée générale hebdomadaire. C’est le responsable de la communication, Fodé Baldé, qui s’est particulièrement livré à cet exercice d’évaluation. Et sa conclusion est que le bilan des premières années de l’exercice du CNRD est « globalement négatif ».

Pour évaluer le CNRD, Fodé Baldé se livre à une comparaison entre les engagements du colonel Mamadi Doumbouya à sa prise du pouvoir et les actions posées sous son magistère depuis cette date.  Et un des tout premières engagements dont se rappelle le responsable de l’UFR, c’est la promesse de ‘’faire l’amour à la Guinée’’.  « Deux ans après, on peut dire que la conduite de la transition n’est pas arrivée à cela. Parce les mêmes actions que nous avons connues par le passé notamment le kidnapping des acteurs politiques et de la société civile, l’exil forcé des acteurs politiques et des activistes sont toujours d’actualité. Il y’a des prisonniers qui attendent toujours leur jugement. Il y a des biens qui sont confisqués », égrène Fodé Baldé.

Un autre engagement du colonel Doumbouya dont se rappelle Fodé Baldé, c’est la promesse qu’aucun Guinéen ne mourrait désormais pour des raisons se rapportant aux incompréhensions politiques. Eh bien, deux ans après, « on peut compter près de 30 jeunes qui sont tombés. Et aucune enquête sérieuse n’est menée pour faire la lumière sur ces cas. Ce sont là des promesses qui n’ont pas été respectées », estime le responsable de communication de l’UFR.

Si à ses yeux, les actions posées n’honorent pas les promesses, il y a surtout que l’avenir de la Transition, lui-même, inspire une certaine inquiétude à Fodé Baldé. En effet, selon lui, les autorités ne semblent plus travailler au retour à l’ordre constitutionnel. Tout au contraire, il perçoit une démarche laissant croire que le CNRD et le gouvernement travailleraient plutôt à poser des actes susceptibles de ‘’séduire’’ l’opinion publique. Or, rappelle-t-il :   « Une transition n’a qu’une seule vocation : organiser les conditions pour faciliter le retour à l’ordre constitutionnel ».

Pour terminer, le responsable de la communication de l’UFR revient sur la dernière sortie du premier ministre laissant croire que 2252 km de routes auraient été bitumés durant cette transition.  Fodé Baldé qui met les chiffres donnés par Bernard Goumou en doute aurait aimé que ce dernier donne davantage de détails à propos. Notamment en indiquant de manière précise les zones ainsi bitumées.  « Mieux, en tant qu’homme politique, je m’interroge sur comment ces marchés ont été octroyé, d’où viennent les fonds et comment les travaux ont été exécuté. On sait bien qu’en Guinée, on a connu des ‘’routes fond de teint’’ à un moment donné, où on ne posait des actes que pour persuader la population qu’on travaille ». Alors qu’il n’en était rien, dans la réalité, selon Fodé Baldé.

Mariama Ciré Diallo

Articles Similaires

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM
Chargement....