Ledjely.com
Accueil » 5 septembre : un jour de « malheur » que le RPG n’entend pas fêter
A la uneActualitésGuinéePolitique

5 septembre : un jour de « malheur » que le RPG n’entend pas fêter

Si du côté du CNRD et du gouvernement, on s’apprête à célébrer le 2ème anniversaire du coup d’Etat qui a donné le top départ de la troisième transition militaire dans l’histoire de la Guinée, avec une volonté d’associer à l’évènement un bilan volontairement enjolivé, ce n’est pas le cas – et cela n’a rien d’étonnant – au RPG, le parti d’Alpha Condé. Le 5 septembre étant associé à la perte du pouvoir par le parti de l’ancien ‘’opposant historique’’, celui-ci plutôt cette date à un « malheur ». Et bien sûr, pour le parti jaune, cette date n’est pas synonyme de fête mais de recueillement.

Le RPG-arc-en-ciel ne s’en cache nullement. « On ne peut pas fêter le jour auquel on a été victime d’un coup d’Etat. Fêter le jour de son malheur, nous ne sommes pas intéressés. Le RPG n’est pas intéressé », a clairement dit Marc Yombouno, ancien ministre du Commerce et membre du bureau politique national du RPG-Arc-Ciel, à l’occasion de l’Assemblée générale du parti de ce samedi 26 août.

Outre la perte du pouvoir, l’ancien parti au pouvoir est caractérisé par une véritable traversée du désert pendant cette transition. Cela étant notamment illustré par la détention de ses principaux responsables, accusés de détournement de corruption, d’enrichissement illicite et de détournement de deniers publics, entre autres.  Dans un tel contexte, le cœur n’est donc pas à la fête. Demuni et résolu à confier son sort au Ciel, le parti profitera du second anniversaire de la chute d’Alpha Condé pour faire des prières. Prier pour la libération de ses responsables en détention et prier pour la santé d’Alpha Condé, officiellement en séjour pour des soins à Istanbul, en Turquie.  « Nous prions pour la libération de nos détenus politiques qui sont maintenant des otages sans fondement. (Parce que) leurs dossiers sont vides. Les juges d’instructions ont ordonné leur libération, mais jusqu’à présent, on ne sait plus où se trouve la boussole. Nous allons consacrer ce jour à la prière », a annoncé l’ancien ministre.

Il est préciser que le 5 septembre prochain, un concert géant est programmé sur l’esplanade du palais du peuple, avec notamment la participation de Takana Zion, Oudy 1er et Ans-T Crazy. Un concert de “soutien au colonel Mamadi Doumbouya“, selon Takana Zion.

Aliou Nasta

Articles Similaires

25 août : il y a 66 ans…le face-à-face décisif Sékou Touré-Charles de Gaulle

LEDJELY.COM

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Armée : le chef d’Etat-major général des armées annonce la création d’un nouveau bataillon

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM
Chargement....