Ledjely.com
Accueil » Crise du carburant : l’État réquisitionne les entrepôts des sociétés minières
A la uneActualités

Crise du carburant : l’État réquisitionne les entrepôts des sociétés minières

Pour faire face à la crise de carburant, le gouvernement guinéen, à travers le ministère des Mines, décide de réquisitionner quelques installations des sociétés minières. Ces réquisitions concernent non seulement les différentes disponibilités en capacités de stockage mais aussi d’approvisionnement en gas-oil et essence. Pour cela, le ministre des Hydrocarbures et les responsables des sociétés minières réunis autour de la chambre nationale des mines et ceux de la Société nationale de pétrole (SONAP), ont conféré le jeudi 21 décembre dans les locaux de cette dernière en vue de l’identification des entrepôts et des mécanismes d’approvisionnement du pays en carburant. 

Après deux heures de discussion, c’est le ministre de Mines qui a rendu des décisions prises. Moussa Magassouba a commencé par noter que la réquisition relève des mesures que la Guinée a été obligées de prendre à la suite de l’incendie qui a réduit en cendres le principal dépôt de carburant du pays. D’ailleurs, souligne-t-il, le secteur minier est allé dans ce sens dès les premières heures, en mobilisant des camions pompiers, des citernes à eau, des émissaires, des combinaisons et autres. « Mais la crise continue. Il s’agissait ici des besoins d’urgence de l’État en matière de différents types d’hydrocarbures. Donc, il s’agissait là de discuter avec ces différents miniers des différentes disponibilités en matière à la fois de capacité de stockage et d’approvisionnement en gas-oil et en essence », a indiqué Moussa Magassouba.

La délégation minière, accompagnée par les responsables de la SONAP seront conduite par le secrétaire général du ministère des Mines pour aller vérifier toutes les capacités de stockage supplémentaires dans chaque société minière le long de tous les ports dans la région de Boké. « La CBG a 3400 tonnes de stockage disponibles aujourd’hui. GAC en a 3000 et Bel Air Minning Boffa a 360 tonnes de stockage. Donc nous allons passer dans toutes autres sociétés pour voir la capacité réelle de stockage. Notre objectif, c’est de transférer le navire de la SONAP qui est en rade ici au quai minier pour commencer le dépotage », explique le patron du département des Mines.

Du côté des sociétés minières, on assimile cette collaboration à une opportunité d’accompagner le gouvernement. C’est en tout cas ce que le président de la chambre nationale des mines a indiqué. « Nous sommes toutes des entreprises citoyennes. Nous agissons tous dans le cadre des lois et règlements en Guinée. On est en situation de crise. Donc la réactivité doit être immédiate et spontanée. C’est ce qu’on est en train de faire. La réquisition faite par le gouvernement des entreprises du secteur minier vient à juste titre, parce que ça nous donne toute la couverture juridique et technique nécessaire pour agir rapidement. Cela veut dire qu’on doit avoir une réactivité spontanée, nous devons être disponibles, actifs et constructifs », déclare Ismaël Diakité.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....