Ledjely.com
Accueil » Putsch-confessions : « Des scénarii pour retarder la transition », analyse Diabaty Doré
A la uneActualités

Putsch-confessions : « Des scénarii pour retarder la transition », analyse Diabaty Doré

Depuis hier soir, il n’est plus question que de cela sur les réseaux sociaux. Ces fameuses confessions sur une prétendue tentative de coup d’Etat à laquelle le commandant Alya Camara se serait retrouvé mêlée, diffuées par la télévision nationale. Le moins qu’on puisse est que l’objectif visé n’a pas été atteint. Parce qu’ils sont rares à donner du crédit à cette contrition. Beaucoup y voient davantage une médiocre mise en place. C’est le cas de Diabaty Doré, le président du Rassemblement pour la république (RPR), un parti membre de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD).  

Joint au téléphone, Diabaty Doré est catégorique. « C’est un scénario purement monté pour blaguer les gens ! C’est du montage », lance-t-il ! C’est donc une tentative de manipulation qui a échoué. Justement, il met davantage l’accent sur le manque d’imagination dont les auteurs de cette mise en scène auraient fait montre. Le niveau est d’un niveau si bas qu’à en croire Diabaty Doré, au-delà de la junte, c’est l’image de la Guinée toute entière qui en prend un coup. « Ce qui s’est passé, c’est vraiment de la honte et c’est l’image de la Guinée qui a été ternie.  A la suite de cette diffusion, mêmes ceux qui n’ont pas été à l’école, sauront que c’est un jeu d’enfants. Et je crois qu’on n’en a plus besoin au 21ème et surtout en ce début d’année », flétrit le leader du RPR

De fait, selon lui, toutes ces manœuvres s’inscriraient dans le cadre de la recherche de prétextes susceptibles de justifier l’allongement de la Transition.  « Ce sont des scénarii mis en place par la junte pour retarder la transition et surtout retarder le retour à l’ordre constitutionnel », assène M. Doré.  En même temps, à ses yeux, cette « mise en scène » serait la preuve que plus une transition dure dans le temps, plus elle génère des problèmes qui vous obligent à recourir à toutes sortes de subterfuges.

Diabaty Doré estime par ailleurs que cette scène pourrait avoir ruiner les efforts de réconciliation entre le colonel Doumbouya et le commandant Alya Camara. Dans la mesure où, selon lui, elle constitue aussi une vaine tentative d’explication de la détention prolongée de l’ancien compagnon d’arme du président de la Transition. « En réalité, c’est parce qu’ils n’ont pas de preuve contre Alya et comme ils savaient déjà que Alya est un homme fort, il fallait le neutraliser et le mettre en prison.  Ensuite, pour le libérer, il faut placer des arguments. Sinon comment se fait-il qu’on radie quelqu’un sans le juger et le faire revenir au palais pour lui faire cadeau du pardon ? Où est la cohérence ? Où est la vérité dans ça », s’interroge le leader politique ? D’ailleurs, fait-il remarquer : « Hier, lors de l’intervention de commandant Alya, sa voix même tremblait. Il n’a fait que dire qu’il remercie le président ».

Il y avait une volonté manifeste de duper les Guinéens. Mais heureusement, la « population est tellement mûre et responsable qu’on ne  peut plus la duper », se jouit Diabaty Doré.

Aminata Camara

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....