Ledjely.com
Accueil » Opposition : ‘’L’Union sacrée’’ se fissure
A la uneActualités

Opposition : ‘’L’Union sacrée’’ se fissure

Fallait-il s’y attendre ? A priori, la réponse à cette question est affirmative. D’autant que le défi de l’unité a toujours été le tendon d’Achille de l’opposition guinéenne. Eh bien, ce péché mignon refait l’annonce de la mise en place de ‘’l’Union sacrée’’ à peine annoncée. Etienne Soropogui, du mouvement nos ‘’Valeurs communes’’ est le premier à dégainer. Il dénonce tout à la fois le fond et la démarche qui a débouché sur la création de ce nouveau mouvement.  

Sur la forme, il fustige le peu de concertation et de débat que l’idée de la mise en place de cette nouvelle entité a suscité. En sorte que des acteurs comme ont été mis devant le fait accompli.  Sur les motifs, Étienne Soropogui estime que sur la forme, « Nous considérons, que le fait de refuser délibérément de mettre en débat au sein de la coalition, un sujet aussi important’’, constitue une faute lourde et grave pouvant avoir des implications assez sérieuses sur l’avenir de notre coalition », dit-il. Surtout qu’à l’en croire, l’idée est en maturation depuis des semaines.

De fait, Etienne Soropogui redoute même que le peu de considération dont certains leaders se croient avoir été victimes dans la démarche n’affecte l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) de Cellou Dalein Diallo.

Mais sur le fond aussi, si Etienne Soropogui est d’accord avec le fait que le retour à l’ordre constitutionnel est devenu un sujet de préoccupation légitime, il estime que cela ne doit point conduire à conclure n’importe quel deal, à pactiser avec n’importe qui.  Dans la « quête et conquête obsessionnelle du pouvoir, nous devons veiller à ce que notre lutte pour la démocratie et l’Etat de droit ne soit pas dévoyée et qu’elle soit compréhensible vis-à-vis de nos compatriotes », lance-t-il à ceux de ses camarades de l’ANAD qui semblent avoir travaillé à la mise en place de l’Union sacrée.

S’il ne cite pas de nom, le fondateur de ‘’Nos valeurs communes’’ conteste la sincérité des motivations que certains membres de ce nouveau mouvement mettent en avant. Les « motivations intimes de la plupart de ses membres sont aux antipodes avec celles annoncées », dit-il. Et c’est ce qui, à l’en croire, pourrait conduire à la désintégration qu’il prédit pour cette union qui n’est finalement pas si sacrée.

N’Famoussa SIBY 

Articles Similaires

TPI de Kaloum : la partie civile regrette le report de l’audience dans le procès avec l’ancien ministre Ahmed Kanté

LEDJELY.COM

L’UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour la signature du plan d’adhésion de la Guinée à l’Initiative pour l’Indépendance Vaccinale

LEDJELY.COM

Devant le CNT : les principales annonces de Bah Oury

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Opinion : la durée des processus de transitions militaires en Afrique

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : les pèlerins guinéens ont commencé à rallier les Lieux saints

LEDJELY.COM
Chargement....